L’art de la rencontre

Je ne peux pas finir l’année sans lever mon chapeau à la gang de la balado Les engagés publics: François Larouche, Denis Martel, Jean-Samuel Plante et Louis-Philippe Valiquette.

Ces quatre-là ont choisi de ne pas se laisser abattre par leurs déceptions politiques et de nous aider à faire de même.

Presque chaque semaine, ils consacrent quelques heures à préparer, enregistrer et faire le montage d’une émission de radio positive où on parle de politique sans prétention, en riant et — surtout — en mettant réellement en valeur ses principaux acteurs.

J’apprécie chaque épisode, mais mon coup de coeur va aux émissions hors-séries, qui sont entièrement consacrées à la rencontre d’une personnalité politique.

Les gars ont un véritable talent pour mettre les invité.e.s à l’aise. On sent rapidement une complicité s’installer et après près quelques minutes tout le monde a du fun… et ça paraît! Ça marche.

Je pense que le minimalisme de l’équipement nécessaire à la baladodiffusion, la possibilité de faire les rencontres dans un lieu public et la simplicité des intervieweurs y sont pour beaucoup.

Comment ne pas être sincère avec un Denis Martel, par exemple, qui débarque, bon enfant, en jeans et t-shirt, pour une entrevue? Impossible! Les précautions médiatiques tombent tout de suite et on assiste à une véritable rencontre.

Plusieurs de ces entrevues, m’ont redonné espoir dans la politique — parce qu’on y (re)découvre, simplement, avec le coeur, des gens passionnés, qui font de la politique avec passion, pour de bonnes raisons, quel que soit le parti pour lequel ils ont choisi de s’engager.

Les engagés publics livrent la marchandise: ils offre une antidote au cynisme. Leur balado est un des meilleurs moyens que je connais pour apprendre à aimer celles et ceux qui choisissent choisi de consacrer une partie de leur vie au service public.

Si vous ne les connaissez pas, faites vous du bien: allez prendre une marche en écoutant une des entrevues qu’ils ont réalisées en 2018:

Je ne doute pas qu’il y aura plusieurs autres entrevues l’an prochain — et j’espère que cette galerie de portraits pourra bénéficier de tout le rayonnement qu’elle mérite.

Chapeaux les gars, vous faites un travail vraiment remarquable.

Pour 2019, je vous souhaite encore plus d’auditeurs, de nouveaux collaborateurs (mieux, des collaboratrices!) et surtout encore beaucoup de plaisir… pour avoir le goût de poursuivre cette aventure longtemps.

Merci pour tout. Longue vie aux Engagés publics!

30 décembre — Mise à jour: une entrevue vient de s’ajouter:

Lien vers les trois épisodes réguliers auxquels j’ai eu le plaisir de participer:

4 comments

  1. Non non, ceux qui produisent Les engagés publics sont quatre gars — pas de raccourcis dans le genre.

    Les femmes que tu évoques ont été reçues en entrevues (je trouves d’ailleurs que ce sont les meilleurs entrevues).

    Cela dit, je suis bien ouvert à faire plus d’effort en faveur de la rédaction épicène en 2019.

  2. Ah! Je n’avais pas remarqué! Je vais regarder ça attentivement dans les prochains jours!

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s