23- La remorque

Ouf, je dois vous dire que ça n’a pas été facile de me lever ce matin. Premier jour de vacances, après un automne de fou, et un mois de décembre terriblement exigeant. J’ai snoozé deux fois le réveil… avant de me dire que je ne pouvais pas faire ça. 

Je ne pouvais pas leur faire ça. Et s’ils étaient à leur fenêtre? Voire qu’ils m’attendaient pour aller marcher?

Je ne pouvais pas vous faire ça, non plus… surtout qu’il y a tout plein de nouveaux lecteurs depuis hier! C’est l’fun!

Alors je me suis botté le derrière, je me suis préparé en vitesse et je suis parti, malgré le froid (décidément, ce matin… ce n’était pas facile). À peine un peu plus tard que d’habitude. 

***

Je pense que je ne suis pas le seul à être tombé en vacances hier. Les lumières des maisons étaient presque toutes fermées. Un jour de semaine. Même chez la mère et ses trois filles (21da), la lumière était fermée. Mais les décorations de Noël extérieures étaient allumées! Je pense que c’était la première fois. Oubli, ou salutation discrète? J’ai choisi la deuxième option!

Je me suis retourné en passant devant chez Roger Lafontaine. Il était à sa table et s’est levé pour me saluer. Je trouve ça merveilleux!

Par la suite, rien à signaler avant d’arriver chez madame Pepperpot (39da). Elle était dans sa fenêtre de cuisine. Je me suis imaginé qu’elle m’avait attendu dans la fenêtre du salon, mais que comme je m’étais fait attendre, elle s’était mise à préparer son déjeuner (madame, si vous lisez ce texte, je m’en excuse!).

Juste à côté (40da), c’est la maison du Père-Noël. Qui l’eût cru: il a un démarreur à distance! Le moteur du pickup réchauffait. Et, plus important encore:  il y avait une remorque attachée à l’arrière. Pour celles et ceux qui douteraient encore que les préparatifs de la grande nuit sont bien en cours… 

Les décorations de la maison de monsieur Bonsaï étaient allumées. Je crois que là aussi c’était la première fois. Ça m’a fait chaud au coeur. Mais lui était visiblement resté couché. Le chanceux. 

En tournant vers la rue Martigny, j’étais un peu triste à l’idée que l’aventure se terminerait bientôt. Dernier jour du calendrier de l’avent demain. Il me semble qu’on commence tout juste à se connaître. Mais je ne vais quand même pas continuer ça tous les jours…

***

Je vous ai déjà parlé de la maison où il y avait eu un incendie quand j’étais petit, au 53ga. C’est là qu’un petit garçon m’avait vu prendre une branche d’arbre cassée pour m’en faire un crayon.

Eh bien depuis deux jours, c’est un garçon d’une vingtaine d’années qui est assis devant la télévision quand je passe. 

Je me suis demandé si ça faisait tellement longtemps que je faisais cette marche que je l’avais vu grandir. Déjà jeune adulte! Incroyable…

Je vous assure que c’est ça qui m’est passé par la tête (les lecteurs qui me connaissent bien ne seront probablement pas surpris!)… mais je vous rassure: je sais bien que ça n’a pas de bon sens. Je me doute bien que c’est probablement un frère, qui étudie peut-être à Montréal, et qui est de retour dans la bulle familiale pour les Fêtes. Ça se peut… n’empêche… c’est tellement l’fun de laisser un peu vagabonder son imagination!

***

Bon… avec tout ça il est déjà 7h30. Je vais publier le texte… et retourner me coucher une petite heure.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s