Yvonne

La vie nous réserve bien des surprises! J’en ai eu un autre bel exemple cette semaine quand ma professeure de première année m’a rendu visite à l’occasion d’un voyage en France.

J’avais adoré mon prof de première année… celle qui m’a appris à lire et à compter, apprentissages fondamentaux s’il en est! Forcément, c’est un peu grâce à elle si j’ai la chance de vivre ici, à Paris, depuis deux ans. Ana aussi a eu Yvonne comme prof de première année, un an plus tard, dans la même petite école primaire de Sainte-Foy (où sont aussi allés Béatrice et Étienne avant le départ pour la France).

J’avais retrouvé la trace d’Yvonne il y a quelques années au moment où j’ai travaillé avec son fils, Éric, à une époque particulièrement riche en apprentissage pour moi, au plus fort de l’aventure Septembre Média / Infobourg, etc.

Mais là, plus tôt cette semaine quand j’ai eu un coup de fil d’Yvonne, puis quand elle est arrivée chez nous, que nous lui avons présenté les enfants, l’école primaire juste à côté, discuté de souvenirs et des défis qui se succèdent au fil de la vie… vraiment, je me suis dit que la vie est merveilleusement imprévisible et que le monde est incroyablement petit.

Une autre très belle rencontre, à laquelle ma mère a même participé en faisant cadeau à Yvonne d’un texte écrit il y a quelques années dans lequel elle raconte sa première rentrée scolaire…

3 commentaires

  1. Bonjour Clément,

    Très intéressant cette rencontre de ta professeure de première année; intéressant aussi le texte de ta mère qui raconte sa première journée d’école. Ces textes m’ont rappelé d’agréables souvenirs de mes nombreuses années comme professeure de première année.

  2. Ouf, quelques petits frisons… Je reviens de New-York (ce matin 4h…) c’est drôle comme les choses s’entrechoquent et s’entrecroisent, moi j’ai pensé souvent à toi et Ana, surtout en regardant le grand trou du World Trade Center.

    Je suis tellement content que vous ayez pu vous voir! JSB m’avait mentionné que tu étais pas mal occupé, rien de nouveau, mais je me disais que la rencontre était pas très probable.

    Je n’ai pas encore vu ma mère, je la verrai ce soir, j’ai hâte d’avoir de tes nouvelles! À bientôt, je l’espère !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s