Une campagne électorale aux résultats prévisibles?

Une élection aux résultats prévisibles le 8 décembre? Je vous invite à lire la réflexion de Michel LeNeuf sur le sujet. Un extrait:

« …ça nous donne[ra] cinq ans pour nous retrousser les manches, nous cracher dans les mains et faire en sorte que tous les enfants sachent lire à la fin de la 1ère année du primaire. Cinq ans aussi pour donner le goût de lire à ceux qui voteront demain. Cinq ans pour leur faire connaître les classiques. Cinq ans pour développer leur culture, leur sens de l’histoire, leur goût de la chose publique et du service civil. Cinq ans pour leur apprendre à débattre d’idées, à aimer les idées, à les traduire en action de façon cohérente. Cinq ans pour reparler des rêves, pour construire un projet.

Et peut-être que dans cinq ans, on parlera enfin de la gouvernance locale, de la lutte à la pauvreté et à l’exclusion sociale et de l’occupation du territoire. Les promesses et les grandes annonces qu’on nous sert aujourd’hui sont de bien pauvres succédanés de la vision et du projet de société qui nous manquent si cruellement. »

Je refuse pour ma part de croire que les jeux sont faits avant le jour de l’élection. Ne serait-ce que par principe. Dans tous les cas, il est indispensable de voter.

Et d’ici là, parmi les façons d’exprimer votre opinion sur le discours de ceux qui sollicitent votre confiance dans le but de devenir premier ministre ou première ministre, il y a Buzzz.tvà suivre ce soir.

Un commentaire

  1. Bonjour Clément,

    Merci pour la plogue.

    Je n’ai finalement même pas écouté le débat. Mais j’ai lu ce qu’on en a dit. On a commenté la forme, la performance, les réparties. Mais rien sur le fond, sinon de dire que le fond, on n’en pas discuté, parce qu’il n’y en avait pas. Clip, lignes assasines, cassettes et clichés. Pas de fond. Un match de boxe qu’on a joué du bout des gants. Et Buzz.tv dont on s’est servi comme d’une carte de pointage.

    Nos chefs de partis ont eu l’air d’une bande de lofteurs et nos grands analystes, d’une bande de reporters du Lundi. Et, by the way, je ne serais pas étonné que Loft story vous approche pour pouvoir se servir de votre concept Buzzz…

    Un débat ? Non, rien de plus qu’un jeu rituel. Un ballet mécanique. La WWF en complet-cravate.

    Une chance qu’il reste les gouvernements locaux et la société civile pour parler des vraies affaires. Vite, la gouvernance régionale et les approches territoriales intégrées, ça presse…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s