24- Nicolas

Décidément! À l’avenir, quand on va me parler de la magie de Noël, c’est à ce Noël-ci que je vais penser. Noël 2020, le Noël d’une sale année! Qui l’aurait cru?

C’est incroyable ce qui s’est passé ce matin! Yvon et Camille ont été FAN-TA-STI-QUES!

Mais je vais essayer de me calmer un peu pour vous raconter ça du début.

***

Ça n’a pas été facile de me lever, un peu avant 6h, pour aller marcher le 24 décembre. Mais je m’étais donné un défi le 1er décembre, je n’allais certainement pas lâcher si près du but. Alors je suis sorti du lit, j’ai vérifié la température (-8, pas pire), je me suis habillé et je suis sorti, en me réjouissant à l’idée que demain je pourrais rester couché!

En sortant, j’ai remarqué qu’une auto attendait devant la maison. Le moteur tournait. Quelqu’un était au volant en train de regarder son iPhone, ou quelque chose du genre. Quand la personne m’a vu sortir, elle a arrêté le moteur et elle est sortie de la voiture.

C’était mon ami Nicolas Lafleur. Je ne l’avais pas vu depuis longtemps. On allait au secondaire ensemble.

— J’ai découvert tes textes il y a quelques jours, par un ami qui les a partagés sur Facebook. Mais je me suis demandé si c’était vrai tout ça. Alors j’ai décidé de venir vérifier! Et comme je savais où tu habitais, ben me voilà! 

Il avait l’air encore plus surpris de me voir sortir de la maison que moi de le trouver là.

— Tu vois ben que c’est vrai! 6h, je pars marcher!

— Tu ne t’en tireras pas si facilement! Je vais marcher avec toi, si ça te va?

— Avec plaisir mon cher!

C’est comme ça qu’on est parti vers la rue de la Cour, puis Normandie, puis Dijon. 

On se donnait des nouvelles de nos vies respectives quand le visage lui a soudainement changé. Il est devenu pas mal moins loquace. Au bout de la rue de Dijon, les gardiens du Phare, Yvon et Camille, nous attendaient.

— 24 décembre, il fait beau, c’est doux… on a décidé de sortir faire le dernier tour avec toi. Si ça te va!

Leur sourire était magnifique. Tellement en fait que j’aurais dû me douter de quelque chose! Parce que les surprises ne faisaient que commencer!

Dans le haut de la rue de Tilly, monsieur Bonsaï nous attendait aussi. Il s’est joint à nous pour la marche! Et même chose avec Mme Pepperpot!

Comment était-ce possible?

Eh bien imaginez-vous donc que Yvon et Camille, qui avaient fait la marche avec moi il y a quelques jours, et à qui j’avais pointé toutes les maisons où j’avais laissé une carte, ont refait le chemin hier après-midi et laissé une nouvelle note pour proposer une marche collective à tous les personnages de mon récit. Avec leur numéro de téléphone. Et c’est comme ça que tout s’est organisé.

C’est fou d’même! Je n’en reviens pas. Nicolas était sans mots. Dire qu’il s’était levé avec l’intention de me prendre en défaut… pour pouvoir dire sur Facebook que j’avais tout inventé, que je ne sortais même pas marcher. Ben voilà: bien pris qui croyait prendre!

Nous étions donc six marcheurs quand nous sommes arrivés au grand stationnement de l’église. Et là… et là…

Les autres étaient là! 

Roger Lafontaine, l’amateur d’horloges, la mère et ses trois filles… Tous réunis autour du pickup du Père-Noël, qui avait été décoré avec une guirlande lumineuse!

Ils avaient descendu la rue des Écureuils pour nous rejoindre à mi-parcours! Pour célébrer Noël (et la fin de mes marches matinales!) ensemble. C’est’y pas extraordinaire? J’ai les yeux humides en écrivant ça. C’est beau sans bon sens.

Il y avait même un gros thermos de chocolat chaud et des verres pour tout le monde. C’était magique. Vraiment! Je ne sais pas comment je vais pouvoir remercier Yvon et Camille pour tout ça. J’ai pris un chocolat chaud avec le Père-Noël le 24 décembre… je n’en reviens pas encore! 

Après une vingtaine de minutes de réjouissances, j’ai été chassé… amicalement!

— Faut que tu ailles écrire ton dernier texte! On a hâte de lire ça!

On les a salués, Nicolas et moi, et nous sommes repartis vers la maison.

Je n’oublierai jamais ce moment. Tout le monde était souriant, fier d’avoir participé à une folie pas possible. Une folie qu’on aura vécue ensemble. Une folie qu’on sera probablement les seuls à savoir vraie — parce que presque personne ne nous croira quand on va la raconter.

C’est dommage que je n’aie pas pensé prendre une photo, maudit! 

Je n’y ai pensé que sur la route du retour, en croisant le chemin Sainte-Foy. Nicolas n’y a pas pensé non plus. Je pense qu’il le regrette encore plus que moi.

Heureusement qu’il était là! Il va pouvoir confirmer tout ce que j’écris! Il a même accepté que je vous communique son adresse courriel si vous voulez vérifier: nicolaslafleur73@gmail.com.

Non mais… quelle histoire! Je n’aurais tellement pas pu deviner tout ce qui allait arriver quand j’ai commencé ces marches! C’est fou! Magique! Ça donne presque le goût de recommencer… mais demain je vous garantis que je vais rester coucher. J’en ai besoin!

Joyeux Noël tout le monde!

6 réflexions sur “24- Nicolas

  1. Quel beau souvenir de Noël pour toi et tes proches. Un souvenir vécu et raconté. Un souvenir qui a offert à nous tous un message de retour au fondamental. Merci Clément, de très beaux moments que nous a fait vivre.
    Joyeuses fêtes à toute ta gang.

  2. Merci Clément pour ces merveilleux textes. Il y a vraiment quelque chose qui tient de la magie de Noël dans chacun d’eux… Celui de ce matin m’a rendue toute émue ! Merci encore et joyeux Noël !

    (Je vais écrire à Nicolas…)

  3. Quelle belle finale! Très très très contente pour toi!
    Je vais m’ennuyer de tes textes et de t’imaginer marcher, penser puis écrire.
    Joyeux Noël!

  4. Tu sais que tout ça est d’une poésie fantastique? La poésie appliquée à ta vie et à ton quartier, et c’est toi qui a donné vie à tout ça! La magie vient de TOI! :-)

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s