Les textes

Ça m’a trotté dans la tête toute la journée hier… mais j’ai beau lire et relire les textes, je ne trouve pas. Je ne trouve ni leurs sources ni le lien qui les unit (s’il y en a un!). Je ne trouve pas non plus la signification du cinquième texte, qui reste indéchiffrable.

Je soupçonne que la personne qui m’a envoyé ça a apprécié mon Théâtre matinal et souhaite initier une nouvelle histoire… Alors ainsi soit-il. Je vais jouer le jeu!

En commençant par partager avec vous les cinq textes que j’ai trouvés dans le paquet — je pense qu’il va falloir s’y mettre en groupe!

Je pense même que c’est ce que le coquin espérait.

(merci à Google Lens, qui permet de faire de la reconnaissance de caractères à partir d’une photo!)

Texte 1:

« Mes alentours offrent force belles balades, et bien que j’aie marché presque chaque jour depuis tant d’années, et parfois plusieurs jours d’affilée, je ne les ai pas encore toutes épuisées. Une perspective absolument neuve est un grand bonheur, et je puis encore en dénicher n’importe quel jour. Deux ou trois heures de marche m’entraîneront dans une contrée étrange que je ne me serais pas attendu à voir. »

Texte 2:

« Supposons que l’espace puisse se replier comme une feuille de papier… mais selon une dimension qui ne nous est pas accessible, qui n’est aucune des trois que nous connaissons. Si notre univers est bien régi par la théorie des cordes, c’est un hyperespace en dix, onze ou vingt-six dimensions. Dans ce modèle, chaque particule élémentaire est une cordelette qui vibre différemment des autres, aux dimensions enroulées sur elles-mêmes. Vous me suivez?… »

Texte 3:

« Ce qui, au premier examen, parut le plus remarquable, ce fut l’extraordinaire facilité avec laquelle on avançait l’heure d’été d’une ou deux unités. A la réflexion, rien n’empêchait de l’avancer de douze unités ou de vingt-quatre, voire d’un multiple de vingt quatre. Peu à peu, l’idée se fit jour que les hommes pouvaient disposer du temps. Sur tous les continents et dans tous les pays, les chefs d’Etat et les ministres se mirent à consulter des traités de philosophie. Dans les conseils de gouvernements, on parlait beaucoup de temps relatif, de temps physiologique, de temps subjectif et même de temps compressible. Il devint évident que notion de temps, telle que nos ancêtres se l’étaient la transmise de millénaire en millénaire était une assez risible balançoire.»

Texte 4:

« Je pars à minuit, par souci symbolique. À mon retour chez moi, la révélation de l’aéroport de ma destination m’attendra dans ma boîte de courriels. Le taxi traverse la ville. Je devrais compter les réverbères. Ça m’aiderait peut-être à dormir. On promet de la neige pour demain. Pourquoi suis-je si nerveux? »

Texte 5:

« Eonso dunc Pholies Fugg eveot gegni sun pero. Ol eveot eccumplo in qyetri-vongts juyrs ci vuaegi eytuyr dy mundi! ol eveot impluai puyr ci feori tuys lis muains di trenspurt, peqyibuts, reolweas, vuotyris, aechts, betomints di cummirci, treonieyx, iliphent. L’ixcintroqyi gintlimen eveot dipluai dens citti effeori sis mirviolliysis qyelotis di seng-fruod it d’ixectotydi. Meos epris? Qy’eveot-ol gegni e ci diplecimint? Qy’eveot-ol reppurti di ci vuaegi? »

***

Les feuilles sont maintenant pliées dans la poche avant gauche de mon pantalon. Les amandes aussi. Chaque fois que je mets la main dessus, ça me fait penser de continuer à chercher… 

Je finirai bien par trouver.

8 réflexions sur “Les textes

  1. La première citation est de Thoreau (De la marche). La deuxième de Le Tellier (l’Anomalie). La quatrième est de Daniel Canty (les États-Unis du vent). Merci Google.

  2. Change les voyelles dans le texte 5. Quand tu vois « e », remplacé par « a ».
    Quand tu vois « i » remplacé par « e »
    Et ainsi de suite. Je crois que la clé est là.

  3. Le lien entre les 5 textes me semble plutôt évident. Te connaissant, je suis surpris que tu ne voies pas ce lien. L’hypothèse de Benoît Melançon me semble plutôt pertinente. Tu joues avec tes lecteurs quand tu dis que tu ne le vois pas. T’as envie de nous voir échafauder.
    Mais moi, pour un, je te laisse macérer.💖

  4. Eonso dunc (Ainsi donc,)
    Pholies (folies)
    Fugg eveot gegni sun pero. Ol eveot
    eccumplo (un complot)
    in qyetri-vongts juyrs (dans quatre-vingt jours)
    ci vuaegi eytuyr
    dy mundi! (du monde)
    ol eveot impluai
    puyr ci feori (pour s’y faire) tuys lis muains di trenspurt, ( tous les moyens de transport) peqyibuts, reolweas, vuotyris, aechts, (paquebots, trains, vélos, yatchs)
    betomints
    di cummirci, (de commerce)
    treonieyx,
    iliphent (éléphant).
    L’ixcintroqyi gintlimen eveot dipluai
    dens citti effeori (l’effroie dans la cité)
    sis mirviolliysis (si merveilleuse)
    qyelotis
    di seng-fruod (de sang-froid)
    it d’ixectotydi. Meos epris? Qy’eveot-ol gegni e ci diplecimint? Qy’eveot-ol
    reppurti di ci vuaegi?

    PS Bonne chance :-)

  5. Il était de tradition dans les familles italiennes lors de nouvelles unions d’offrir au couple cinq amandes représentant santé, prospérité, longévité, bonheur et fertilité. Les cinq textes sous-tendent l’idée d’un voyage (dans le temps, dans l’espace, autour du monde). Les amandes, quant à elles, pointent vers l’Italie. Peut-être s’agit-il là simplement d’une façon très alambiquée de vous souhaiter la bonne année ou de vous inviter en voyage? Un voyage par-delà l’espace, la géographie et le temps, c’est un souvenir. Passionnant.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s