Labyrinthe

Chicago, été 2011

Des kilomètres de labyrinthe et d’éclats de rire.

Et la fatigue. Précieux moment de solitude.

Une fontaine pour masquer les bruits de la ville.

Les pieds rafraichis, l’esprit s’aère, vagabonde.

Le coeur qui bat.

Et demain? de quoi sera fait demain?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s