Touiller

Un peu de sucre, peut-être un peu de lait (mais vraiment très peu) — et touiller. Bien touiller. Avant de boire, sans tarder.

C’est vrai pour le thé et pour le café. C’est aussi vrai pour la vie, de façon générale.

C’est important de pouvoir touiller, d’oser brasser doucement, de mélanger, de remixer — et, pour cela, de se laisser entraîner hors de sa zone de confort.

C’est généralement que l’aventure commence vraiment.

Et le plaisir aussi.

Alors touillons!

Un commentaire

  1. Littré :

    Dissoudre la soude brute, et décanter la liqueur quand elle est devenue claire. Remuer avec un bâton, en les humectant, les matières qui servent à fabriquer la poudre.
    ÉTYMOLOGIE
    L’anc. franç. touiller, salir, barbouiller.

    (mais il ne connaît pas « touilleur » !)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s