Les feux de la rampe

Pour une personne à la tribune il en faut des dizaines qui travaillent dans l’ombre, en coulisse, efficacement.

C’est indispensable pour préparer, pour consulter et pour assurer les appuis, la cohésion des troupestant bien que mal, dans les meilleures conditions comme dans les pires.

La politique c’est un iceberg : on en voit généralement que la pointe émergée, celle dont rend compte la une des journaux — celle des feux de la rampe.

Il faut toutefois mettre la tête sous l’eau si on veut la comprendre vraiment.

Passer de l’autre côté du miroir.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s