Molécules aromatiques et constitution

La lecture du D Magazine du Devoir (et son cahier LIRE) est toujours très stimulante. Parmi les textes de ce matin, Sentir pour voir Picasso, qui est signé Catherine Lefebvre et qui présente «un parcours aromatique guidé par François Chartier [qui] permet de plonger autrement dans l’œuvre du peintre».

J’ai été particulièrement frappé par ce passage:

Alors qu’il cherchait à se définir davantage comme un sommelier, c’est une citation du metteur en scène Franco Dragone, publiée dans un article du Devoir en 1994, qui a grandement inspiré François Chartier à faire les choses autrement: «la démarche génère le produit. Si on ne change pas la démarche, on va toujours produire la même chose.»

Rien d’extraordinairement nouveau, certes, mais cela me semble trouver une résonance très particulière par les temps qui courent.

Dans le contexte des débats qui entourent les annulations de SLÀV et de Kanata, d’une part (pour lesquels je continue à lire, écouter, réfléchir avant de me faire une idée plus précise); mais aussi, plus largement dans tous le contexte politique québécois, pour lequel je nous trouve bien embourbés.

Ça m’a remis sur la piste qu’il faut rapidement trouver moyen de casser le moule, de s’imposer de nouvelles démarches, de trouver de nouveaux contextes pour faire émerger des idées, des projets, et de nouvelles formes de leadership.

Et ça m’a rappelé qu’un ami m’avait parlé il y a quelques jours, avec beaucoup d’enthousiasme du projet de Christian Lapointe en collaboration avec l’Institut du Nouveau Monde:

[Un projet] qui propose aux Québécoises et aux Québécois de se prêter à l’exercice d’une assemblée constituante citoyenne, dans le but d’écrire la constitution du Québec. L’objectif : déplacer cet enjeu politique historique dans une arène non partisane.

CONSTITUONS! est un projet de théâtre qui résultera de la démarche d’assemblée constituante, qui s’inscrit pleinement dans la mouvance du théâtre actuel et qui cherche à mettre en relation théâtralité, communauté, et politique.

Voilà une démarche qui sort des sentiers battus!

J’ai donc complété la lecture du D Magazine par une bon survol de la démarche proposée par Christian Lapointe… à laquelle j’ai décidé d’apporter ma contribution.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s