Merci Catherine!

Chère Catherine,

Je n’aurais probablement pas fait les choses de la même manière que toi, et c’est ben correct comme ça. Je ne partage pas 100% de l’analyse que tu as formulée aujourd’hui, mais ce n’est absolument pas grave. Je tiens à te remercier pour le courage dont tu as fait preuve.

Ta décision a déçu beaucoup du monde, c’est sûr. Tu le savais et tu as foncé quand même, guidée par tes convictions. Tu savais aussi que tu allais te prendre bien des coups: quelques-uns mérités, sans doute, mais aussi des plus mesquins. Tu as foncé quand même, parce que tu as cru qu’il le fallait. Merci pour ça.

Ça fait 25 ans que le PQ vit des difficultés… de graves difficultés… nos mauvais réflexes nous ont menés jusqu’à la raclée du 1er octobre. Des mauvais réflexes qui nous hantent encore.

Cinq mois se sont écoulés depuis le 1er octobre. Toujours pas de bilan partagé, personne pour initier un débat sur l’avenir… le calme plat. Où est le leadership? On est tellement amorphe qu’on a laissé Jean-François Lisée être le premier à présenter son analyse de la situation. C’est’y pas le boutte du boutte? Un peu plus et c’est sur ces bases que ce serait fait le conseil national de la fin du mois!

Merci Catherine d’avoir mis le pied dans le plat. Merci d’avoir provoqué ce choc. On va enfin devoir aller au fond des choses. Avec un rythme qui correspond à l’urgence de la situation. Ça va être rock and roll… certes, mais ce n’est pas de ta faute, c’est la faute de tous ceux et celles qui ont évité qu’on fasse cet exercice plus tôt.

Fais-toi une carapace pour les prochains jours. Ne réagis pas pour rien. Ne te laisse pas provoquer. Ferme les réseaux sociaux et reviens-nous quand la poussière sera retombée. Laisse les gens fâchés digérer leur frustration. Ce sera souvent maladroit, mais il ne faudra pas trop leur en tenir rigueur. Le temps va finir par te donner raison et il faudra que tu sois capable de faire preuve de magnanimité. Parce qu’il va bien falloir retravailler à nouveau tous ensemble.

Les plus sages aujourd’hui sont ceux qui fermeront leur gueule et qui prendront le temps de comprendre ton raisonnement, même s’il ne fait pas leur affaire. Et tant pis pour les autres.

J’aurais personnellement aimé mieux que tu mènes cette bataille au sein du PQ, dans ses instances, mais je te fais confiance. Je ne doute pas que tu as évalué cette option et que tu ne l’as pas jugée possible. Je ne sais pas pourquoi, mais ça n’a plus d’importance.

Merci Catherine d’avoir forcé les choses à s’accélérer.

4 comments

  1. Je partage ton commentaire en tous points.
    Surtout celui de prendre le temps de comprendre avec de parler!

  2. Catherine Fournier est loin d’être partie et je partage son évaluation!

    Pour moi, c’est simple … c’est un pays que je veux!

  3. Cher Clément, que de lucidité tu fais preuve encore une fois! Merci à toi. Depuis la dernière élection, tout est resté tellement pareil! On a repris notre rôle d’opposition officielle, comme si rien ne c’était passé, en changeant tout simplement le nom de l’adversaire. Libéraux hier, CAQ aujourd’hui… Ce n’est pas la faute d’une seule personne, d’un seul chef, ou même d’une seule génération. C’est la faute de milliers de personnes qui n’ont pas sû adapter le parti aux nouvelles réalités du Québec. On a laissé le pouvoir corroder notre rêve, on a attendu des sauveurs, on a gérer nos élections comme on les géraient en 1985, on a parlé de tout, des sandwichs au covoiturage… La voix du PQ ne porte plus très fort à l’Assemblée Nationale, peu importe qu’on soit le 2e ou 3e groupe d’opposition officiel… Est-ce que l’abcès va être crever? Saurons-nous enfin reconnaître que tout ne va pas pour le mieux dans le meilleur des monde?

  4. Que j’aurais aimé écrire ce petit bijoux oui merci Catherine

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s