Nicolet

Je suis arrivé d’avance pour l’événement.

Fenêtre ouverte, je relis mes notes au son de la rivière et du chant des oiseaux.

Le soleil plombe. C’est la pause.

Je suis trop loin pour reconnaître les gens qui sont rassemblés à la porte de l’hôtel… sauf certains, que j’arrive à identifier grâce à leur rire. C’est la plus agréable façon de reconnaître quelqu’un.

Malgré l’absence apparente de vent, une aigrette de pissenlit vient de se poser sur la clavier du iPad.

Ça me rappelle le dictionnaire Larousse posé sur le coin de mon pupitre en deuxième année.

Je sème à tout vent

A l’époque je n’aurais certainement pas compris l’émotion qui peut accompagner, à un autre âge, la trajectoire improbable d’une aigrette.

One comment

  1. Nicolet, pour moi, c’est la maison de naissance. Avec chambre côté forêt, pas rivière, parce que côté rivière y a la route, et côté forêt c’est juste… vert. Ce sont de beaux souvenirs.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s