9- Taxi

Aujourd’hui je suis parti prendre ma marche revêtu d’un nouveau manteau, que mon fils m’a offert en cadeau il y a quelques jours: «Tiens, c’est pour tes marches matinales quand il fera plus froid!». Je suis choyé!

Surlendemain d’une bordée de neige: les côtés de la rue avaient été rendus glissants par le passage des grattes, souffleuses, etc. J’ai préféré marcher au milieu de la rue. À cette heure, je pense que c’était, globalement, plus prudent.

Sur la rue des Écureuils, j’ai été stupéfait de découvrir que l’entrée d’auto et le petit trottoir avaient été déneigés devant la maison abandonnée. Mais par qui? Et pourquoi? Je pense que je vais maintenant l’appeler la maison hantée.

J’ai aussi été surpris en passant devant l’église. Un chauffeur de taxi attendait un appel (je présume), stationné exactement devant la statue de la Vierge. J’espère que ses prières ont été exaucées.

À part ça, c’était une marche plutôt monotone. Peu de gens croisés, pas de chiens. Je me suis demandé si quelque chose distrayait mon attention ou si c’était juste un matin sans histoire. Jusqu’à ce que j’arrive dans le haut de la rue de Tilly.

Je ne sais pas pourquoi je ne vous ai pas encore parlé de lui. Un homme, probablement à la retraite, l’air très sympathique. 

Il y a un petit solarium sur le côté de sa maison. Quand il est illuminé avant le lever du soleil on peut le voir prendre soin de ses bonsaïs, qui sont très bien alignés sur de petites étagères sur le mur du fond du solarium. À l’heure où les gens font une promenade avec leur chien, il prend soin de ses petits arbres — n’est-ce pas beau?

Eh bien, cet homme était dehors ce matin. Il allait chercher son journal, en pyjama avec son manteau d’hiver. Et comme sa boîte aux lettres est sur le bord de la rue, au bout de son garage de toile, on s’est salué. On a même jasé un peu. 

Il avait remarqué que je passe tous les matins devant chez lui, et qu’hier j’étais passé en sens inverse. Il se demandait pourquoi. Je lui ai expliqué que c’était parce que c’était un jour pair.

— J’aime ça, j’aime ça, m’a-t-il répondu avec un sourire.

— À bientôt.

— À bientôt!

4 réflexions sur “9- Taxi

  1. J’aime bien lire le récit de vos marches matinales. Je situe difficilement les rues dont vous faites mention. Est-ce que par hasard vous changez leur nom?

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s