Internet trop peu exploité par les intellectuels

Extrait d’un texte de Patrice Létourneau, dont il faudrait que j’intègre l’idée dans une éventuelle mise à jour de mon texte sur le rôle des intellectuels:

« …la présence sur internet est quant à elle peu exploitée par les intellectuels, écrivains et autres acteurs québécois soucieux de culture. On est maintenant rendu au Web 2.0 : en simplifiant, disons que ça signifie qu’une connaissance précise des langages de programmation n’est plus essentielle pour avoir pignon sur Web, et ça signifie aussi que les contenus deviennent dynamiques. Cette donne fait non seulement en sorte de rendre la publication Web accessible pour tous, mais elle s’accompagne aussi d’une mobilité des contenus pouvant être aisément suivis (et rassemblés) grâce à des fils [6], ce qui fait que la concentration de la diffusion n’a plus la même importance [7] – le façonnement semble davantage être à l’image d’archipels. » (Où sommes-nous?)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s