Cri du coeur d’un libraire

« Eteignons ces p… de téléviseurs et frénétiquement, délicieusement, voracement, doucement, emparons-nous d’un livre, et demain, devant l’étalage de ce bienheureux libraire en sifflant ou chantant, armé d’un sourire, trouvons le temps de flâner et de converser. »

À lire sur BiblioObs, le nouveau site littéraire mis en place par le Nouvel Observateur et Rue 89.

2 commentaires

  1. J’ai corrigé le lien, merci Sophie.

    Et je découvre avec plaisir chiendelisard.net… je vais faire circuler autour de moi… Merci!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s