Que ferait CFD avec un million de dollars?

Je cogite depuis quelque temps à la manière de me relancer dans une écriture publique plus régulière. J’ai longtemps été à la recherche d’un angle, d’un projet d’écriture — parce que je crois beaucoup aux contraintes qu’on s’impose afin de faire naître des idées différentes à partir de perspectives nouvelles. Je crois qu’il faut parfois forcer notre regard à regarder dans des directions qui nous sont moins naturelles ou familières — dans des directions que le quotidien ne nous amène pas forcément à explorer.

Je résumerai sans doute dans les prochains jours les quelques règles/guides d’écriture que je suis tenté de me m’imposer pour les prochains mois, mais je peux d’ores et déjà dire qu’ils tourneront autour de la proposition. J’ai envie que l’écriture contribue à me maintenir dans un esprit d’ouverture et de proposition — pas de commentaire et de critique.

Alors en guise de réchauffement, j’ai eu envie ce matin de faire une proposition à mon cousin… une proposition dont l’idée m’est venue à la lecture de ce texte et de ce profil de lui publiés sur le site de la Jeune chambre de commerce de Québec.

—/ début /—

Cher Carl,

En réponse à une question de la JCCQ, qui te demande « Que feriez-vous avec un million de dollars? », tu dis: « [je le placerais] pour qu’il génère des intérêts qui puissent financer de nombreux petits projets ». Permets-moi d’être surpris.

Je suis surpris parce qu’en ces temps de tempête financière… Il me semble qu’un point de vue entrepreneurial exigerait de faire davantage confiance au travail et aux idées des gens qu’à la spéculation que nous offrent les marchés boursiers ou qu’aux placements qui contribuent à immobiliser l’argent dont les entrepreneurs ont bien besoin par les temps qui courent. « Les banques prêteront de toute façon à des entrepreneurs l’argent que tu leur confierais », me diras-tu? Je suis sceptique… et je préférerais pour ma part te voir choisir toi-même les projets dans lesquels tu as envie de croire, ceux qui sont portés par des entrepreneurs qui partagent des valeurs avec toi. C’est trop facile de confier ce rôle aux banques et de se laver les mains par la suite de leur manque d’éthique (ce que nous faisons tous, je ne te le reproche pas personnellement!).

Cela dit, et puisqu’on est de toute façon dans le domaine des scénarios (« Que feriez-vous… ») j’aurais une proposition à te faire… pour élargir la discussion et, qui sait?, la transformer en quelque chose de positif pour la ville et la région de Québec. Sans compter qu’elle pourrait être très amusante à mettre en place. Tu sais comment on peut avoir du fun à réaliser des projets ensemble! La voilà donc cette idée:

Pourquoi ne pas mettre en place (avec la JCCQ?) un site de placement fictif dans des projets régionaux? Quelque chose de très simple. Les personnes intéressées pourraient, par exemple, s’inscrire sur le site et se voir virtuellement créditées d’un million de dollars, qu’ils pourraient investir, en tout ou en partie dans des projets régionaux. Ces projets pourraient être ceux dont les journaux se font l’écho, où ceux de promoteurs qui viendraient les soumettre, les décrire et préciser leurs besoins sur le site. Chaque mois, les participants pourraient être invités à prendre connaissance des nouveaux projets et à réajuster leurs investissements (la répartition de leur million de dollars) s’ils le souhaitent. La JCCQ pourrait se servir des palmarès résultants pour animer son site web, et mettre en valeur dans son réseau et lors de ses événements les projets dans lesquels les participants croient le plus. Cela contribuerait sans doute à attirer vers eux de véritables investisseurs privés ou institutionnels. Ce serait, il me semble, un geste concret pour « soutenir financièrement et stratégiquement de bonnes idées », comme tu le dis si bien — pour passer du conditionnel à la réalité, au présent.

Alors, qu’est-ce que tu en dis? Je pense que c’est le genre de projets dont tu pourrais facilement te faire le promoteur auprès de la JCCQ — voire d’autres partenaires. Je suis évidemment volontaire pour participer à tous les remue-méninges nécessaires pour faire de l’idée une réalité.

J’attends impatiemment tes réactions!

Clément

—/ fin /—

2 comments

  1. Il y a dans ça quelquechose qui s’apparente aux marchés de prédiction, mais sans y inclure la notion de risque de gagner/perdre.

    Pour amener un peu de challenge, je te soumet la bonification suivante: permettre aux gens dont les projets atteignent les objectifs (achalandage, qualité, rentabilité, peu importe, tant qu’il y a des enjeux vérifiables) d’obtenir des chances supplémentaires de gagner qqch. Une sorte de « bourse virtuelle » dont les gagnants ne sont pas nécessairement plus riches, mais plus connus, ou encore ont plus de chances de gagner un voyage, un siège au conseil d’administration d’un comité, whatever.

    Plusieurs grandes entreprises ont mis en place de genre de projet pour mieux comprendre les motivations, intérêts et courants qui se trament auprès de leurs employés. Mais sans élément de motivation, les prédictions et participations restent des voeux pieux. S’il y a un « coût » (au sens économique du terme, pas au sens pécunier) qui se manifeste par le risque de gagner ou perdre qqch, les participants deviennent tout-à-coup plus sérieux dans leur implication, et plus motivés.

  2. Moi qui prend enfin le temps de lire cette missive qu’on m’avait qualifié de provocatrice. J’y répondrai sans trop de problème.

    Ai-je dit que le fait de « placer » l’argent impliquait-il de le confier à une banque?

    Une réponse plus évoluée suivra (sur mon blogue!)

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s