Le Kindle partout dans le monde… (ou presque!)

Grosse nouvelle aujourd’hui dans le monde du livre: le livre numérique d’Amazon — le Kindle — débarque partout dans le monde… ou presque (pas disponible au Canada aux dernières nouvelles).

L’article eBouquin me semble le plus intéressant sur le sujet jusqu’à présent (avec les commentaires qui suivent).

Je viens d’ailleurs d’y ajouter mon grain de sel — commentaire que je reprends ici:

« Je ne crois pas pour ma part que ce ne soit révélateur ni d’un succès ni d’un échec d’Amazon à ce stade — seulement une illustration additionnelle (puissante!) de la féroce bataille qui est en cours (en particulier entre Amazon et Google) afin de contrôler le plus rapidement possible, par tous les moyens, le plus grand nombre de fichiers.

Amazon lance ainsi un message très clair aux éditeurs de partout dans le monde: « Le Kindle débarque sur votre marché national, alors si vous voulez vendre, confiez-nous vos livres le plus rapidement possible! ».

Ils le font maintenant parce qu’ils savent que plus le temps passe, plus les éditeurs s’organisent pour maîtriser leurs propres infrastructures de « logistique numérique »… Ils savent que le temps joue contre eux.

Je pense qu’ils assument parfaitement le fait de ne pas très bien le faire (frais additionnels, pas d’adaptateur électrique pour chaque pays, etc.) et qu’ils n’ont pas d’attentes commerciales en termes de ventes — c’est le message aux éditeurs qu’ils veulent passer aujourd’hui, juste avant la Foire de Francfort. Et de cette manière, cela ne leur coûte pas tellement cher de le faire…

Sans qu’il n’y ait de « front commun contre Amazon » — j’espère comme Xelle que les éditeurs résisteront au chant des sirènes… il faut se rappeler ce que cela coûte, à long terme, d’un point de vue économique et culturel, quand un seul acteur exerce une influence aussi dominante qu’Amazon en a l’habitude. »

À suivre… très attentivement!

2 commentaires

  1. On vit à l’ère des super oligopoles et, malheureusement, peu de gens réagissent. Google a bonne presse et pourtant c’est de plus en plus le monopole de l’avenir. On trouvera celui de Microsoft bien petit quand Google aura déployé ses ailes.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s