Avancer à l’aveugle

Juste une photo.

Et le souvenir ému qui l’accompagne: celui de ces deux hommes rencontrés dans un parc de Paris le 15 août 2006 — aveugles, bras dessus bras dessous, tout sourire.

J’avais tendu l’oreille. Ils disaient apprécier la chaleur du soleil et la douceur du vent.

2 commentaires

  1. ah, Clément, méfie-toi : tu vas y prendre goût, au web ! (là où un petit rien fait sens, mais qu’il faut ce mélange précis d’image, des mots, de partage…)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s