L’importance d’écrire

IMG_8607_2

Il y a des jours où les coïncidences sont fortes dans ce que le réseaux sociaux nous offrent à lire.

Par exemple hier, où ces deux textes me sont tombés dans l’oeil à quelque minutes d’intervalle.

Hashtag voyage | Annabelle Moreau

Why every travel photographer should carry a notebook | Jens Lennartsson

Deux textes qui invitent à écrire, souvent et spontanément, pour profiter pleinement des moments que la vie nous offre.

Dans le premier, publié dans l’excellent À l’Essai, Annabelle Moreau décrit son expérience d’écriture (et des réseaux sociaux) en voyage — et comment celle-ci en est venue à faire partie intégrante de l’aventure. Extraits:

«Depuis que les médias sociaux sont partout dans nos vies, l’expérience du voyage est nécessairement différente et la façon de la raconter aussi. Je suis convaincue que notre manière de voyager s’est également modifiée. Découvrons-nous de la même manière un nouvel endroit maintenant que nous pouvons être constamment branchés sur l’ailleurs?»

«Loin de tout, de mes repères, de mes proches ou de mon entourage, je suis plus à même de consacrer du temps à l’écriture et à la réflexion. C’est peut-être cliché, mais si certains doivent s’ancrer dans une routine pour écrire ou créer, moi, c’est le contraire. Une chambre d’hôtel, une ville nouvelle ou un billet de train sont suffisants pour faire naître en moi le désir brûlant de raconter, d’écrire le nouveau, l’ailleurs et même le connu, l’ordinaire, que je découvre autrement.»

«Pour moi, raconter un voyage n’est plus alors seulement «publier» ou « partager » des photos, mais tenter de l’ »écrire » et de le créer sur les différentes plateformes de diffusion.»

«Pourquoi écrire en voyage, alors? Et tenir un blogue? Est-ce qu’on veut réellement partager son expérience ou simplement montrer qu’on s’éclate à l’étranger? Dans mon cas, il est plus question d’écrire une histoire parallèle et personnelle que de faire état de mes découvertes. C’est l’aspect littéraire et créatif qui me pousse à inventer mon périple en ligne, à le sublimer et créer une narration fictionnelle sur les médias sociaux.»

Dans le second, Jens Lennartsson, décrit l’importance pour les photographes de prendre des notes sur le contexte dans lequel des photos sont prises — spécialement en voyage.

«…the act of note-taking will give you a much greater travel experience! Picking up your notebook and spending a few minutes now and then, jotting down what is happening around you, will make you more aware. Suddenly, you realize what the surroundings offer vastly more than you first thought.»

«The most important words to jot down are the details you can’t Google. How it feels like to visit that particular restaurant, what the main course smelled like or how the waiter ended up with that scar on his upper lip. The goal is to collect something that not everyone (actually only the people that visited the exact same spot as you) knows.»

«Note-taking is not just for journalists but for anyone that wants to experience a destination with more than just one sense.»

Ces réflexions me semblent importantes, voyage ou pas. La prise de notes spontanées et l’écriture sont de puissants moyens pour vivre plus intensément chaque moment que la vie nous offre. Et d’en ancrer les souvenirs (réels, magnifiés ou inventés) dans notre esprit. Pour les partager. Ou pas.

L’été commence. C’est un bon moment pour se rappeler tout ça.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s