La nature de la réforme

IMG_4932

En faisant le ménage de la bibliothèque en prévision d’un chantier de peinture, j’ai remis la main sur un petit livre, publié en 1937: Pensée française, d’Olivar Asselin.

Certains des textes regroupés dans ce livre (sous-titré Pages choisies) ont mal vieilli, mais d’autres, sous un vocabulaire vieillot, apparaissent remarquablement contemporains. J’en reprends ici un premier extrait, d’autres pourraient suivre dans les prochains jours.

De la nécessité du repos pour les réformateurs

L’erreur constante des réformateurs et de s’imaginer que la réforme est une affaire permanente, et de ne pas savoir quand s’arrêter. Tout abus qui a duré longtemps a des chances de durer longtemps, car le peuple, comme toutes les bonnes bêtes, ne raisonne pas, et pour lui faire prendre conscience de ses malheurs faut lasser son endurance à l’extrême. Le réformateur sera acclamé s’il s’en prend à des abus dont tout le monde se plaint; où il se tue, c’est à vouloir enseigner la différence entre l’assez bien et le mieux à des êtres qui savent juste discerner entre le très mal et le très bien. (…) Si le peuple aime à se faire voler, pourquoi le priver complètement de ce plaisir?

Le réformateur intelligent est celui qui, la place balayée, sait rentrer chez lui jusqu’à la prochaine épidémie, quitte à rappeler de temps en temps à la plèbe, par quelques paroles opportunes, qu’il vaut mieux prévenir que guérir.

Certes, l’habileté suprême est encore, à l’instar de quelques-uns de nos hommes publics, de se mêler aux voleurs en temps de calme et aux réformateurs en temps de crise; mais pour jouer ce double rôle avec succès, il faut une souplesse et une grâce qui manqueront toujours au commun des hommes

Collier’s Weekly, 13 mai 1911

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s