Lire, voir et écrire

Ça fait un bout que je n’ai pas écrit ici. Je ne sais pas trop pourquoi — si ce n’est que mes journées sont particulièrement chargées par les temps qui courent. Mais je prends quand même le temps de lire et d’écouter/visionner, toutes sortes de choses, alors je pourrais aussi prendre le temps d’écrire un peu.

J’explore entre autre le monde des youtubeurs, auquel je n’avais pas vraiment porté attention — même si connaissais son importance. Et je trouve ça vraiment très stimulant. Il y a là beaucoup de variété (le meilleur et le pire, évidemment), mais surtout beaucoup de spontanéité. J’aime beaucoup la liberté que je trouve là. C’est très inspirant.

Je ne me lancerai pas dans la vidéo parce que ça demande trop de temps (tournage, montage, diffusion, etc.) mais il se pourrait bien que ça influence un peu la façon dont je vais aborder l’écriture ici dans les prochaines semaines et les prochains mois.

En attendant, voici des liens vers quelques textes qui ont attiré mon attention dans les derniers jours:

Attention Éric Chevillard est fou

Je connais un peu Éric Chevillard. Je le lisais dans Le Monde des livres, notamment, mais je n’avais pas pris l’ampleur (et la régularité) du travail sur son blogue. Impressionnant! Et sous la forme de ce livre?! Ça laisse bouche-bée.

Je suis très fier d’écrire presque tous les jours quelques notes dans DayOne, et d’écrire plus ou moins régulièrement ici… mais il y a encore clairement de la place pour faire mieux / partager plus. La spontanéité est peut-être une des clés de l’affaire, justement.

John Perry Barlow’s 25 Principles of Adult Behavior

Il faut toujours prendre avec un grain de sel toutes ces listes qui ont souvent une forme dimension psycho-pop… mais quand je tombe sur une bonne liste (comme c’est le cas ici) j’aime bien prendre le temps de me demander ce dans quoi je me reconnais le plus.

Ma sélection des plus importants dans la liste de Barlow? Les voici:

 1. Be patient. No matter what.

3. Never assume the motives of others are, to them, less noble than yours are to you.

4. Expand your sense of the possible.

7. Tolerate ambiguity.

8. Laugh at yourself frequently.

10. Never forget that, no matter how certain, you might be wrong.

16. Reduce your use of the first personal pronoun.

Et vous lesquels?

Maxime Catellier et Robert Lévesque en duo

«J’ai fait ma spécialité de la digression. J’écris quelque chose et, en l’écrivant, un mot me donne une idée, je tourne, je reviens. Je procède à sauts et à gambades, comme dirait Montaigne.

 C’est ce qu’on appelle écrire en prenant son temps. Tu pars pour écrire quelque chose et tu finis par écrire autre chose. C’est ça l’essai : réfléchir avec un souffle.»

Noémie Leclerc et Hubert Lenoir: soif de liberté

J’ai d’abord été charmé par la photo, puis par le texte, et finalement par les premières notes que j’avais pu écouter à partir de La Presse+.

L’album joue en boucle depuis une semaine. J’ai acheté le livre hier — les premières pages me plaisent déjà beaucoup.

Et l’audace rafraîchissante, l’ambition naïve, de leur projet me séduit beaucoup.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s