Écriture

Photo prise le 28 octobre à la Boîte à pain, à Sainte-Foy.

Ce texte fait partie de la série Mon calendrier de l’Avent 2018.

Nouvelle habitude cette année: je me suis accordé fréquemment de courts moments d’écriture au gré de mes déplacements. Le plus souvent pour prendre quelques notes dans mon journal quotidien. Du temps repris à Facebook, que j’ai quitté en mars.

Je n’ai manqué aucune journée dans mon journal au cours de l’année. C’est une de mes grandes fiertés de 2018.

J’en suis maintenant à plus de 400 jours consécutifs sans oubli ou négligence. Et plus de 3000 entrées au sujet de 1800 journées depuis six ans. Un trésor.

Je pense que je peux dire avec un bon degré de confiance que l’habitude est prise et que les bénéfices que j’en retire sont suffisants pour penser que je continuerai à le faire toute ma vie.

Le Boîte à pain, c’est mon arrêt de routine du dimanche matin, après avoir déposé Capucine à sa journée de travail.

Un pain romain, un pain aux olives, un autre pain qui varie selon les semaines.

Avec un café pour accompagner l’écriture pendant une trentaine de minutes avant de retourner à la maison pour rejoindre les autres membres de la famille pour déjeuner.


Extraits de mon journal du 28 octobre:

«À la radio j’ai entendu une passionnante chronique sur l’histoire des chats (…) Je me sens entrer dans l’automne avec une certaine zénitude. L’intention de prendre les choses avec une certaine distance. Prendre le temps de mettre de la musique, de lire, d’aller marcher. Prendre du temps pour écrire aussi. (…) C’est un bel automne, malgré la température détestable des derniers jours.»

2 comments

  1. Je devrais sûrement t’imiter, avec ton journal. Bon, on a ici un journal de la maison (famille, terrain, zanimos, tout ça), mais voilà, c’est moins… ou plus… enfin c’est différent! ;-)

    Bravo!

  2. Un journal de famille c’est une très bonne idée! Nous on ne le fait qu’en voyage. C’est tellement précieux quelques années plus tard!

    L’exercice du journal personnel c’est autre chose toutefois — ça fait réaliser tellement de choses sur soi-même, sur nos imperceptibles rouages, sur des cycles dont on ne se doutait pas, sur les moments où on est plus ou moins attentifs à ce qui se passe autour de nous.

    Je te le recommande vivement.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s