Un souhait

Je me suis levé très enthousiaste ce matin en repensant à la journée d’hier au Conseil national [matin; après-midi]. Y’a du pain sur la planche, c’est le moins qu’on puisse dire, mais j’ai la vive impression qu’il s’est enfin passé quelque chose de déterminant pour la suite des choses. On s’est enfin regardé dans le miroir et on a arrêté de chercher ailleurs les causes de nos problèmes.

Le mouvement indépendantiste a pas mal plus de chance de renaître en s’appuyant sur la détermination qui s’est manifestée chez les jeunes hier (celles et ceux du CNJPQ, mais aussi de l’exécutif national) qu’en continuant à chercher qui veut la peau du Parti Québécois.

Plus encore que d’expliquer les causes de nos échecs passés, il faut se rendre à nouveau attrayant. Et ce n’est pas en dénigrant les autres partis politiques qu’on va y arriver. Il faut donner envie au monde de s’intéresser à ce qu’on a à proposer (qu’on a maintenant huit mois pour définir plus clairement). Il faut aussi recommencer à écouter, avec plus d’ouverture, celles et ceux qu’on avait pris l’habitude de qualifier un peu vite de dissidents alors qu’ils n’étaient en fait que des critiques, le plus souvent bienveillants.

C’est ma fête aujourd’hui, alors je vais me permettre un souhait:

J’aimerais beaucoup entendre les élu.e.s du Parti Québécois dire clairement qu’ils ont compris le message des jeunes et qu’ils adapteront en conséquence leur action à l’Assemblée nationale: sur le fond, mais aussi sur la manière.

Je souhaite un discours rassembleur, positif, déterminé, par delà les clivages gauche-droite, en faveur de l’indépendance. L’enjeu est là, bien plus que dans le fait de gagner la journée.

Un PQ avec le sourire, quoi. Parce que s’il n’y a pas de fun, il n’y a pas de victoire possible.

10 comments

  1. Très intéressant, ça fait du bien !
    J’adore te lire. Merci d’être là.

    🎈🥳 Bon et bel anniversaire Clément !!!

  2. Travailler sur les mécanismes, c’est important pour mieux s’outiller pour porter le message.

    Mais, le message, voilà l’essentiel i.e. POURQUOI l’indépendance et COMMENT l’obtenir

    On a oublié dans les dernières années d’en parler à mon avis.

    Pourtant, on a plein d’occasions manquées par exemple:
    les provinces voisines l’Ontario et le Nouveau-Brunswick réduisent l’aide aux institutions francophones, en même temps cette année.
    Voici des messages clairs sur l’avenir du Québec et sa culture dans cette fédération.
    Pourquoi ne pas en faire des messages de motivation en faveur de l’indépendance.

    Bon anniversaire Clément !

    Louise Lavigne

  3. Pour le moment, le recalage au 3e groupe d’opposition est une opportunité à faire ce que tu suggères. Laisser au deux premiers groupes le soin de critiquer les politiques et les choix à courte vue du gouvernement et toujours attaquer les freins et les verrous placés entre les mains du gouvernement canadien. Il n’y a pas ou très peu de dossiers où les pouvoirs régaliens fédéraux n’interfèrent pas avec la volonté du gouvernement du Québec. Il faut le faire ressortir à chaque occasion.

    Les députés du PQ devront oublier leurs combats personnels. Ce ne sera pas facile.

    Du côté des militants, il faudra éviter le piège de discuter sur un nouveau programme trop détaillé en ayant fait l’impasse sur les principes comme cela a été fait au Bloc. Les modalités seront ici hyper importantes. La participation sur le web ne remplacera jamais le travail en ateliers. Bref, gros défis !

    Bonne fête !

  4. Bon anniversaire Clément,

    Toi qui, encore hier, faisais partie de ces jeunes. Ne t’en fais pas, tu ne fais surtout pas encore partie des « vieux », de la vieille garde. Tu fais le pont intergénérationnel. Voire, un point d’équilibre. Et, c’est une position enviable, mais délicate.

    Comment trouverons-nous du sens à ce « repositionnement » pour redonner le goût de s’identifier à un Québec, libre de ses choix et inclusif, tant intergénérationnel qu’interculturel.

    Merci Clément que d’accepter encore d’être une conscience critique du Parti.

  5. Joyeux anniversaire!

    De mon point de vue extérieur au parti, je trouve intéressant ce que tu nous racontes, toujours. Mais j’ai vraiment hâte d’entendre un discours rassembleur et positif, parce que ce que je vois et entends dans ma région, ce dont je suis témoin, c’est… le contraire d’enlevant. C’est du crossage, de la manipulation, de la division organisée, de l’intimidation au cube, le tout dans un bain de peur et de désinformation. De la petitesse et de la pauvreté intellectuelle (pas chez tous, mais chez ceux qui gueulent le plus fort, ce qui crée une impression biaisée, j’imagine). C’est difficile, au quotidien, de rester enthousiaste à l’idée d’un peuple qui se prendrait enfin en mains alors que ce que je vois, c’est beaucoup de laine mangée sur beaucoup de dos. Alors du fond de ma région, cet espoir de rassemblement porteur et élevant, c’est une promesse à laquelle je veux croire… qui sait, peut-être que nous sommes nombreux à être prêts. À n’attendre que ça pour embarquer.

    J’ai encore envie d’effacer ce commentaire. Ça doit faire quatre fois que j’essaie d’exprimer quelque chose comme ça sous tes billets et que je le supprime avant de publier. Je n’arrive pas à le dire comme je le pense exactement. Un des aspects de ça, c’est « si le PQ veut vraiment l’indépendance, il lui faudra tenir compte des régions dans toutes leurs réalités ». Et leur parler et les convaincre. C’est tout un chantier.

  6. Joyeux anniversaire, Clément!

    Merci pour tes impressions sur le PQ et la politique. Je continue de suivre tes réflexions intéressantes… les prochaines semaines et prochains mois vont être déterminants.

    Au plaisir de se revoir!

  7. @Caroline: merci pour les bons vœux! Je n’y réagis que maintenant, mais je les ai appréciés aussitôt lus! Faut continuer — c’est une course à relais, on se retrousse les manches… et on garde le cap sur l’Histoire.

    @Louise: je suis d’accord qu’il faut se (re)pencher sur le pourquoi on veut faire l’indépendance… mais ça doit reste un projet ouvert. Il faut avoir la maturité de reconnaître le besoin de travailler «même» avec des gens qui ne sont pas forcément motivé par les mêmes objectifs que nous avec l’indépendance. On la fait, pour récupérer tous les leviers de notre développement et on poursuit avec la démocratie ensuite..

    @Jean: merci — y’a un peu de toi là-dedans! T’es pas pire pantoute pour l’attitude positive. Merci à toi aussi.

    @Normand: je ne pense pas qu’il soit question de substituer le travail sur le web au travail en atelier… mais plutôt de l’utiliser pour en améliorer l’efficacité, et pour permettre à plus de gens de prendre part à la réflexion. De mon point de vue il ne saurait être question de l’un ou l’autre… on est vraiment dans une logique de complémentarité. Un parti politique ne peut certainement pas se renouveller sans une stratégie pour tirer profit du potentiel de collaboration du Web. (et merci pour les vœux!)

    @Vincent: je vais revêtir avec plaisir les habits du «pont intergénérationnel». J’ai un an de plus… et je suis plus que jamais déterminé à aider les plus jeunes à prendre progressivement (mais rapidement) les commandes du parti. On doit passer par là.

    @Sylvain: diffuser le message est un défi, c’est vrai. Mais la définition du message pose lui aussi un défi pour lequel nous avons bien peu de réponse à l’heure actuelle. Quel message, concrètement?

    @Étienne: merci poru les vœux… on va être dû pour un sandwich!

  8. Oh, et j’ai oublié @Helene: Merci pour les vœux et surtout, surtout, n’hésite jamais avec tes commentaires, même (surtout) les plus durs. Le besoin de parler pour toutes les régions… tellement vrai… entre autres choses! Fait comme chez toi ici, toujours!

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s