Voir venir

On est allé prendre une grande marche cet après-midi sur le Sentier des grèves. Forêt, belles couleurs, fleuve, canards, kayaks, voiliers, escaliers, écureuils. Et encore des escaliers. Du grand air. Du beau temps. Du bon temps. Ça nous a fait le plus grand bien.

Ana a posé une question intéressante au début de la promenade: 

« Je me demande qu’est-ce que je pourrais faire pour me préparer à l’automne qui nous pend au bout du nez… qu’est-ce qui m’aiderait — qu’est-ce qui nous aiderait — à faire face le plus sereinement possible aux difficultés auxquelles on va sans doute devoir (encore) faire face. » 

J’ai trouvé très sage l’idée de se préparer pour les prochains mois. En effet, on n’a pas de raison de les subir passivement. À la différence du printemps, où on a été pris par surprise, cette fois on a la chance de savoir un peu à quoi s’attendre — autant en profiter. 

Mais alors quoi? 

On a parlé de fleurs. On a parlé de créativité, d’aquarelle, de musique, de lecture et d’écriture. D’activité physique aussi — retrouver notre discipline de 10000 pas par jour: reprendre nos belles grandes marches comme au printemps.

On le sait, l’automne va être difficile pour le moral: avec les nombreuses contraintes liées à la pandémie, avec le climat politique aussi — et les élections aux États-Unis — et tout simplement parce qu’il y aura moins de soleil, ce sera le retour du froid et on vivra peu de rencontres avec famille et amis, alors que ça fait normalement partie intégrante de l’automne… avant de s’encabaner .

Je pense que le plus important va être de choisir à quoi et à qui (encore plus important) on consacrera du temps. Il ne faudra pas se laisser mener par le bout du nez par la couverture médiatique et les médias sociaux. Il va falloir réussir à gérer son temps, son attention, ses émotions et maintenir une routine positive.

Il va falloir particulièrement chérir les gens qui nous font rire, celles et ceux qui trouvent moyen de rester optimistes — dans la vraie vie, dans les romans, les films, la musique…

Il va falloir réussir à prendre du recul, écrire, dialoguer.

Il va falloir s’inventer un monde.

Ce sera peut-être même la façon la plus efficace de changer le monde dans les prochains mois — pour faire en sorte que l’après soit mieux que l’avant.

Ce serait d’ailleurs bien de commencer à s’interroger par rapport à ça: quand viendra le temps de voter à nouveau — au municipal, au fédéral et au Québec — est-ce qu’on recommencera à voter comme avant, avec les mêmes critères à l’esprit? Ou est-ce que l’année 2020 nous aura amenés à aborder les choses autrement? Avec de nouvelles réflexions, de nouveaux points de repères, de nouvelles priorités?

J’ai du mal à croire que cette année de chocs n’aura rien changé. 

Ce serait trop bête…

3 commentaires

  1. En effet, la question se pose et comme vous, nous nous la posons. En ce moment, j’opterai pour ma part pour être patient et très attentif à ce qui va se passer. J’ai trop de mal à anticiper…

  2. Si je puis me permettre, je répondrai à ceci (Je pense que le plus important va être de choisir à quoi et à qui (encore plus important) on consacrera du temps. ):

    Pour ma part, ce sera de connecter ou de reconnecter avec mes proches, les ami.e.s, ceux avec qui les contacts sont plus difficiles. Ce sera aussi l’occasion de connecter avec sa ou ses communautés d’intérêts. Afin d’échanger, de partager et qui sait, d’aider.

  3. @Michel: « connecter ou reconnecter avec les proches » — j’achète ça. Je pense que je vais essayer d’avoir la discipline d’envoyer un petit courriel (mieux, un appel de temps en temps) pour prendre des nouvelles (et en donner) à des gens que je n’ai pas vu dans les derniers mois à cause des contraintes de la pandémie. Très bonne idée.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s