5- Chats

6h30 — samedi matin. Je me trouvais un peu zélé en sortant du lit. Mais j’ai été récompensé.

En sortant de la maison, j’ai vu qu’une petite neige venait tout juste de tomber sur le quartier. J’ai le plaisir d’être presque le premier à marcher dans la rue devant chez moi. Presque, parce que les camelots étaient passés avant moi. Je sais maintenant quelles sont les maisons qui reçoivent encore un journal imprimé.

Un peu plus loin, quelques marcheurs avaient été plus matinaux que moi. J’ai été étonné de n’avoir vu aucune trace de chien sur mon parcours. Plusieurs traces de chats par contre! Acteurs invisibles de mon théâtre matinal jusqu’à maintenant. Je sais maintenant que les chats traversent la rue la nuit. Et qu’ils empruntent préférablement les escaliers.

Toute ma promenade a été fascinante! Le quartier était comme une page blanche et les pas des marcheurs une écriture qu’il me fallait déchiffrer. 

Comme ces traces qui, de loin, avaient l’air de celles de deux personnes qui marchent ensemble, alors qu’en m’approchant j’ai constaté qu’elles allaient en sens inverse. Les deux personnes n’avaient donc été côte à côte qu’un seul instant. Ou peut-être même jamais. 

Sur la rue de la Scène, au retour, j’ai réalisé qu’un homme avait marché dans mes traces de pas. Directement sur mon parcours! Qu’est-ce qui peut bien amener quelqu’un à faire ça? 

Et moi qui fais toujours très attention de ne pas marcher indûment dans les pas des autres marcheurs!

En écrivant ça, je me demande ce que ça révèle de ma personnalité.

2 commentaires

  1. Chez nous sur la neige fraîche j’apprends qu’il y a encore des lièvres partout cette année, que le chat que je ne vois plus aussi souvent se promène tout de même et… oh! Un chevreuil est passé! Quant au chien… sur la neige fraîche, je peux retrouver ma Roxy plus facilement quand je sors du poulailler (c’est qu’elle aussi suit les traces, mais à l’odeur, aussi la neige m’aide à voir un peu plus comme elle). Ah! Et moi… souvent quand je promène Roxy, au retour c’est volontairement que je pile dans mes propres traces. Pour les brouiller! Mais peu importe, évidemment, puisque les pisteurs sont sur roues! ;-P
    Bon dimanche!

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s