15- Le vent

Dès 4h je me suis douté que ce serait plus difficile de se convaincre d’aller marcher ce matin. C’est l’heure à laquelle les chats me réveillent habituellement pour sortir. Et ce matin, quand je leur ai ouvert la porte, ils ont rebroussé chemin. Trop froid… et le vent… ouf.

Je suis retourné au chaud sous les couvertes jusqu’à 5h30, j’ai pris mon courage à deux mains, je me suis habillé et je suis sorti. Quand même. Et cette fois les chats m’ont suivi, manifestement rassurés par mon leadership.

La rue était magnifique. La poudrerie avait effacé toutes les traces. Une page blanche. Et sous les lampadaires, l’ombre des branches d’arbre qui dansait élégamment. 

Mes yeux me disaient que j’avais eu raison de sortir, mais mes joues étaient moins sûres. Pas chaud, pas chaud, vraiment pas chaud!

Le vent était particulièrement fort autour de l’église. De grosses bourrasques formaient des lames de neige d’un côté de la rue. Toutes les traces avaient été effacées par la poudrerie. Enfin, presque toutes: le cœur de Capucine était toujours là, les traces de l’enfant avec son traîneau aussi, mais toutes les traces de ceux et celles qui avaient marché dans la rue et sur les trottoirs étaient disparues. Il est clairement mieux de marcher hors des sentiers battus si on veut laisser sa trace. 

Un peu avant le phare de la rue de Dijon, le vent avait cassé une branche du grand érable, devant la maison qui était passée au feu quand j’étais petit. La télévision était déjà allumée. Un petit garçon était devant la fenêtre. Je pense qu’il m’a vu récupérer un bout de la branche, casser les plus petits rameaux, et m’en faire un bâton de marche.

Un bâton de marche… et un crayon! Parce que plus loin, j’ai eu envie de m’en servir pour écrire sur la neige devant quelques maisons.

Il était une fois…

Le vent me souffle à l’oreille…

Quelle histoire!

Marche avec moi…

J’en ai oublié le froid.

Ce sont les chats qui me l’ont rappelé: ils m’attendaient devant la porte à mon retour!

Un commentaire

  1. «Il est clairement mieux de marcher hors des sentiers battus si on veut laisser sa trace.»
    👌

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s