Qu’est-ce qu’une nation?

Un éditeur rencontré plus tôt cette semaine m’a fait cadeau de sa dernière publication: Les destinées de la Norvège moderne (1814-2005), de Jean-François Battail (éditions Michel de Maule). Un très bel ouvrage, aussi agréable à lire qu’à manipuler — tout le plaisir d’un livre.

J’y lis en page 174 un passage qui m’interpelle en cette journée où les membres du Parti Québécois commencent à voter pour se choisir un chef (les liens sont de moi):

« Dans une conférence devenue classique, « Qu’est-ce qu’une nation? » (1882), Ernest Renan avait souligné avec force qu’aucun des éléments qu’on invoque généralement — la langue, la race, la religion, l’économie, une défense commune… — ne suffit à lui seul à constituer une nation. Celle-ci repose selon lui sur un « principe spirituel » présentant deux aspects indissociables, d’une part un héritage de souvenirs communs, de l’autre la volonté de vivre ensemble et de faire fructifier le legs reçu. L’exemple de la Norvège confirme amplement ce diagnostic. […] La construction de la nation repose sur des conventions admises par la communauté, non sur des données objectives. Il en résulte une cohésion accrue, mais qui favorise les tendances ethnocentriques. En Norvège, l’affirmation d’une identité nationale n’est nullement agressive. Elle tend néanmoins à tracer une frontière entre « nous » et « les autres », d’où parfois une surestimation de la distance par rapport au monde extérieur et corrélativement une sous-estimation des différences, pourtant bien réelles, qui s’observent au sein de la collectivité nationale »

2 réflexions sur “Qu’est-ce qu’une nation?

  1. J’ai toujours trouvé un peu bizarre l’affirmation (souvent répétée par Parizeau) selon laquelle tous les peuples qui se respectent ont leur pays, et le fait que la majorité des gens n’y trouvait rien à redire. Si on ne prend que le cas du Mali, ont y trouve un nombre de peuples bien supérieur à 1… Quant à la langue, je soulignerais que la planète compte au-delà de 6000 langue et moins de 300 nations (le Cameroun à lui seul compte près 300 langue, avec une population la moitié de celle du Canada).
    J’aime l’idée d’un « un héritage de souvenirs communs [et] la volonté de vivre ensemble » comme un couple, quoi.

  2. Très joli! Si mes souvenirs sont bons, la Norvège s’est séparé de la Suède au début du siècle, non? Et tout ça, sans heurt majeur! Il paraît qu’ils font encore commerce ensemble et se parle encore parfois…

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s