La qualité de l’orthographe et la sécurité nationale

Extrait d’un texte de Richard Hétu, dans La Presse:

« Le rapport de la Maison-Blanche confirme la conclusion à laquelle le président était lui-même arrivé mardi : le gouvernement américain possédait suffisamment d’informations pour empêcher le suspect, un Nigérian de 23 ans, de monter à bord d’un avion à destination des États-Unis avec des explosifs dissimulés sur lui. Mais les services de renseignement n’ont pas réussi à analyser ces informations correctement. Des erreurs humaines telles que des fautes d’orthographe ont également contribué à l’échec du système. »

Bel exemple à retenir.

Un commentaire

  1. Zut et rezut, j’avais envie d’en savoir plus sur ces fautes d’orthographe, mais l’article n’élabore pas là-dessus… Parle-t-on de pire que l’orthographe du nom des passagers?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s