Sujet important, sondage inutile

IMG_1332.jpg

Ah, les sondages. Un bel outil, certes utile en démocratie, mais auquel on peut aussi faire dire n’importe quoi — en particulier quand les questions sont mal posées ou ne veulent rien dire.

J’ai applaudi ce matin, entre deux gorgées de café, en lisant l’éditorial de Jean-Marc Salvet, dans Le Soleil:

Gare au revenu miracle!

Extrait:

«Les Canadiens sont en faveur de l’établissement d’un programme de «revenu minimum garanti», nous apprend un sondage Angus Reid publié cette semaine. [Pourtant personne] ne sait vraiment de quoi il s’agit.

C’est que le revenu minimum garanti est un concept à mille visages. Il peut favoriser une redistribution de la richesse, tout autant que la limiter. (…)

Tant qu’aucun projet concret ne sera présenté, tant qu’aucun ne sera défini (…) personne ne devrait soutenir qu’une population est pour ou contre. Ces sondages sont inutiles.»

Merci! Merci de le dire aussi clairement. J’applaudis encore, parce qu’on a besoin que les médias mettent en évidence de telles formes de manipulation de l’opinion publique. Cette dénonciation va d’ailleurs tout à fait dans le sens des réflexions que j’évoquais hier:

Des discours plus constructifs

Les sondages prétendent rendre compte de l’opinion de la population, alors qu’ils visent parfois plutôt à la définir, à l’influencer, dans l’intérêt de ceux qui les commandent dans la plus grande discrétion. 

Je ne dis pas ça parce que je serais contre le revenu minimum garanti — ni pour, d’ailleurs. Mon opinion n’est pas faite. Il me manque trop d’information. Et c’est bien justement pour cette raison que j’espère que nous aurons l’occasion d’en débattre intelligemment, avec toute la pédagogie qui s’impose pour un changement social de cette ampleur (dont l’éditorialiste a raison de dire qu’il devra forcément s’accompagner d’un mandat électoral, le cas échéant).

Pour le moment, ce que je constate c’est que le Parti libéral semble avoir décidé d’aborder la question de front (même les jeunes libéraux s’y mettent vigoureusement en fin de semaine), alors que le Parti Québécois et la Coalition Avenir Québec ne s’y sont même pas encore engagés (ou alors ça m’a échappé). Il le faudra pourtant… et plus tôt que tard, parce que ça pourrait bien devenir un enjeu déterminant de la prochaine élection.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s