Là où ça fait mal…

Capture d’écran 2017-02-08 à 09.16.53 (1).jpg

Le Journal de Québec nous apprend ce matin que dans un rapport préliminaire, Paul St-Pierre Plamondon rapporte crûment ce qui lui a été dit au cours de 90 rencontres/consultations.

Certains au PQ s’en offusqueront, alors que dans d’autres formations politiques certains voudront évidemment en profiter de façon clairement partisane. Ni l’un ni l’autre ne feront avancer les choses.

Je ne vois aucune raison de perdre notre calme. Il faut savoir écouter. Discuter du point de vue qui nous est présenté même (surtout) s’il est inconfortable — et débattre ensuite des recommandations (avec lesquelles personne n’est d’ailleurs pas forcé d’être d’accord).

C’est justement parce qu’il n’est pas enrobé d’un épais vernis partisan et parce que son écriture n’est pas guidée par trop de calculs stratégiques que le document de PSPP est précieux pour le Parti Québécois.

On devrait aussi attendre d’en avoir pris connaissance du document en entier avant de se laisser guider par les quelques éléments qui ont retenu l’attention du Journal de Québec.

Ce sera plus facile de mettre les choses en perspective quand on aura toutes les informations en main.

Mise à jour (11h20): le document complet est ici. Je n’y vois rien de choquant. Tout est à discuter.

2 commentaires

  1. Allô Bien sûr que je suis d’accord avec sa proposition de rajeunissement des c.e. Il faudra mettre cela à l’odj. Ciao, Hélène

    >

  2. J’ai fait une première lecture du document de PSPP (qui se lit très bien!, sans jargon). Je me suis attardé à ses constats dans une première lecture. Je vais relire en seconde lecture avec une considération pour ses propositions. Puis relire, une troisième fois, en mettant ça ensemble. Puis, relire. Mais pour le moment, je puis dire qu’il me semble que PSPP a les bons mots en introduction : cela s’adresse autant aux « membres, sympathisants, orphelins politiques, sceptiques, et chers cyniques » («et chers cyniques», c’est moi qui le souligne).

    Une lecture dont je ne sais pas encore trop quoi en penser dans les détails, mis à part que je pense qu’il faut le lire pour en prendre connaissance dans le détail. Mais un texte pour lequel j’ai la crainte que si les instances font en sorte que ça aboutisse que sur une tablette, comme tant d’autres rapports tablettés et comme c’est si souvent le cas, ça ne fera alors que renforcer le cynisme et la désaffectation du politique (hormis, bien sûr, pour les gens qui ne prennent pas le temps de lire et qui sont le plus souvent les agités des médias sociaux, qui peuvent causer du tort selon le même rapport préliminaire de PSPP).

    Patrice

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s