Un sandwich à la fois

IMG_8251.jpg

La réflexion continue, des textes en cours de rédaction… et peut-être un projet en gestation!

Le retour du beau temps rend les rendez-vous sandwich du vendredi encore plus agréable. Trente minutes chaque semaine pour réfléchir sur l’état de notre démocratie et sur les pistes pour l’améliorer, ce n’est certainement pas trop — surtout quand il fait beau!

Le vendredi 5 mai, comme hier (28e rencontre, je crois), nous avons pu échanger des réflexions sur l’élection présidentielle française et l’illustration qu’elle offre de comment le contexte politique peut parfois changer très rapidement. Nous avons aussi discuté de la réflexion de Jacques Chagnon au sujet de la surpartisanerie à l’Assemblée nationale. Une intervention dont nous nous sommes évidemment réjouis.

Le texte de Jean-Marc Salvet dans Le Soleil de ce matin aurait aussi bien pu alimenter nos échanges.

***

Les participants poursuivent chacun de leur côté la rédaction d’un texte qui exprime, de façon très personnelle, leur motivation à participer à notre rendez-vous hebdomadaire. Nous les regrouperons éventuellement dans une publication dont la forme reste à définir.

Nous envisageons aussi un texte collectif appelant les «partis d’opposition» à délaisser un peu le rôle de critique de l’action du gouvernement et à consacrer plus de temps à formuler et expliquer leur proposition pour améliorer le Québec. L’angle précis reste à trouver, mais l’idée est là.

***

Autre idée qui est apparue la semaine dernière, inspirée de cette initiative française: mettre en place dans les prochains mois un site Web qui permettrait aux citoyens québécois d’expliquer leur choix lors de la prochaine élection.

On part de l’hypothèse que de nombreux citoyens risque de faire le choix d’un vote stratégique en octobre 2018, mais qu’ils aimeraient que la personne qu’ils vont contribuer à élire, sache qu’ils n’ont pas voté pour son programme, mais plutôt contre le programme de celui de la personne qu’ils désiraient voir perdre l’élection.

Le principe serait assez simple:

La personne va s’inscrire sur le site, indique qu’elle est une électrice de la circonscription XYZ, qu’elle a voté pour Untel, mais qu’elle souhaite lui faire savoir qu’elle l’a fait de façon stratégique et qu’il doit savoir qu’elle n’appuie pas certains aspects de son programme. Elle peut ajouter un mot sur ce qui est important pour elle et qu’elle souhaite qu’il garde à l’esprit tout au cours de son mandat.

Le système enverrait automatiquement une synthèse de ces commentaires à chaque élu après l’élection (avec ou sans les noms de chacun des électeurs participants — à leur choix).

Un document synthèse serait aussi produit, publiquement, indiquant les circonscriptions où un député aura été élu avec une majorité inférieure aux nombres de votes enregistrés par le système — et où, par conséquent, les élus devraient être particulièrement humbles/prudents dans leur façon de se comporter de façon partisane au cours de leur mandat.

Est-ce que c’est une idée à laquelle certains de mes lecteurs pourraient être intéressés à collaborer?

À suivre…

3 commentaires

  1. Tu parles de propositions concrètes pour améliorer le Québec. Je dois te dire combien je suis ravi de la nouvelle de ce Colloque sur la mobilité des personnes à Québec, le 26 mai organisé par le PQ, pour éclairer notre chandelle sur les enjeux du transport à Québec. Une action à la fois hautement constructive, basée sur les faits en dehors de tout contexte politique sinon celui d’un sens des responsabilités de la part du PQ. Bravo à vous de l’organisation régionale de Québec. Je me suis empressé de le partager sur FB et de m’y inscrire.

  2. Je me joins à Carol. Très contente de l’initiative du colloque pour apprendre des points de vue et des idées qui peuvent nous éclairer sur certains enjeux qui ne sont pas évidents et qui sont traités superfitiellement dans les médias et selon vers où le vent souffle. Plus on comprend les défis et les solutions proposées par les différents acteurs, plus cohérents seront nos choix.

    Pour ce qui est la possibilité d’avoir un vote explicatif après un vote stratégique, j’aime l’idée. Cependant, cette possibilité est basée sur la premise que la majorité des électeurs lisent les programmes de chaque parti, et je pense que ce n’est pas ça qui arrive. Pour contrer cet obstacle, il serait possible d’inclure des tableaux comparatifs (ou un autre outils pédagogique) de la position de chaque parti par groupe d’enjeux avant les élections pour que les gens repèrent facilement les differences ou les points communs entre les partis. Ensuite, à l’élection, dans ce « deuxième bulletin », les gens pourraient cocher les propositions principales de chaque parti qui leur seraient prioritaires.
    Vont-ils considérer ces choix des électeurs? Pourraient-ils dire qu’ils ne peuvent pas les considérer parce que ça irait à l’encontre de leur plan de match? Probablement, mais l’exercice serait un peu plus actif que juste marquer un x sur la tête visible d’un parti dans chaque circonscription.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s