Dialogue éclairé

J’ai beaucoup lu sur les très délicats enjeux autour de l’annulation de SLÀV et Kanata. J’ai été touché par plusieurs points de vue, parfois contradictoires. Ça remue.

Je crois constater que le débat avance… malgré des exagérations de part et d’autre. Je m’en réjouis. Si, au moins, tout cela n’est pas vain.

Odile Tremblay signe dans Le Devoir d’aujourd’hui un texte qui me semble être une remarquable synthèse de la situation: Après le séisme théâtral. Un texte engagé, nuancé, ouvert.

J’en cite la conclusion:

Ces questions sont complexes et ne peuvent se réduire à un seul point de vue. Le débat débouchera, espérons-le, sur des quartiers généraux du monde culturel pour établir des balises de protection créatrice. On lui souhaite aussi d’accroître le niveau de conscience collective en temps de mutation, quand seul le dialogue éclairé peut nous empêcher de frapper un mur.

Reste à trouver qui aura le leadership nécessaire pour organiser pareille rencontre — pas trop vite, mais sans trop tarder.

Image: Tapisserie aux mille-fleurs, A Moment of Beauty in a Land of Misery (fragment), de Myriam Dion. Vu au Musée national des Beaux Arts du Québec en juillet 2018.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s