Crottes de chien

9CC68D1F-EAF8-4C9C-8F61-9E1C42DAAC49

Y’a des journées comme ça où le thème du jour s’impose à nous, malgré nous même! Aujourd’hui ce sont les crottes de chien.

Trois occurrences étonnantes dans mes pensées matinales:

Première: mes notes quotidiennes personnelles me rappellent que ce jour, l’an dernier, j’avais parlé de crotte de chien dans une entrevue à la radio de Radio-Canada — au sujet des trolls qui pourrissent les médias sociaux: pas chic, mais efficace.

Deuxième: les notes que j’ai prises en lisant hier le Petit manuel de résistance contemporaine de Cyril Dion. On peut y lire à la page 119 le rôle des crottes de chien dans le parcours politique de Harvey Milk:

«Sa première candidature [à la mairie de San Francisco] fut un échec cuisant. La seconde en 1975, même si elle échoua, lui permit d’obtenir une certaine visibilité (…) Il se lança [plus tard] dans la course pour siéger à l’Assemblée de Californie. Malgré une campagne efficace, il perdit à nouveau (…) Après ces trois échecs, Harvey changea son fusil d’épaule et en 1977, opposée à une candidate républicaine très populaire, chercha à comprendre ce qui pourrait faire l’unanimité chez les administrés de sa ville. Il étudia les sondages pour dénicher LE sujet qui cristallisait le mécontentement de toutes les couches de la population. Et le dénominateur commun qu’il vit émerger fut… les crottes de chien. (…) Il fallait organiser un système qui débarrasserait la ville de ce fléau. C’est donc derrière cet objectif, non clivant, pragmatique, facile à atteindre (démagogique, diraient certains) que Harvey les unit. (…) il remporta l’élection, devenant ainsi le premier conseiller municipal ouvertement gay du pays [et pu ensuite faire] voter une loi interdisant toute discrimination basée sur l’orientation sexuelle.» 

Une belle leçon de politique.

Troisième: je planifie un souper d’échanges politiques avec des amis demain soir et je prévois pour l’entrée une légendaire (j’exagère à peine) recette de kefta d’agneau… qu’un autre ami surnomme affectueusement les crottes de chiens.

Avec une petite sauce au yogourt, lime et herbes fraîches… j’espère que ça nous aidera à réinventer le monde… un peu plus concrètement!

One comment

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s