Jours 2 et 3

J’ai bien pris quelques notes hier, mais je n’ai pas eu le temps de les organiser. Et je me suis dit en fin de journée qu’un défi 28 jours qui a notamment pour objectif de cultiver un peu de sérénité dans un automne difficile ne devait pas devenir une source de stress. Alors voilà… avec quelques heures de retard… deux jours en un!

***

14h30 — Sonos Global pulse, Dance/Électro internationale

C’est le chaos aux États-Unis: le président est atteint de la covid, il est maintenant à l’hôpital et les informations qui en émergent sont pour le moins confuses. 

Je ne peux pas cacher que je suis fasciné par tout ça… et que je consacre probablement trop d’attention à l’affaire (mais en faisant la vaisselle, pourquoi pas?). Je sens c’est l’histoire qui s’écrit et (surtout) les conditions de l’Après qui sont en train de prendre forme.

L’avenir est peut-être en train de s’éclaircir. Je veux le croire.

Je cherche le positif dans tout ça, par-delà la dimension spectaculaire des événements, et toutes les intrigues qui les accompagnent.

Il me semble de plus en plus évident que la pandémie et la crise politique sont étroitement liées — liées par le mensonge, les contrevérités et la manipulation. Elles se nourrissent de l’ignorance et de la détresse d’une part croissante de la population (et pas qu’aux États-Unis). La pandémie oblige les manipulateurs à forcer la note encore plus qu’ils en avaient l’habitude — et ça leur explose soudainement au visage.

Je pense que la négligence avec laquelle on aborde la crise climatique depuis quelques années s’explique aussi en partie de la même façon. 

On arrive peut-être enfin au bout de tout ça. 

J’en viens à espérer que balancier va reprendre sa course dans l’autre direction dans les prochaines semaines, que la vérité va reprendre ses droits et que la morale va redevenir déterminante dans la conduite des affaires publiques. 

Et avec un peu de chance, l’invraisemblable fin de règne de Trump, servira de puissant symbole pour la société québécoise — et nous pourrons éviter de tomber dans le même piège au cours des prochaines années.

  • Éviter que trop de gens s’estiment laissés pour compte;
  • Éviter de laisser les inégalités s’accroître;
  • Éviter ne négliger l’éducation scientifique;
  • Éviter que nos partis politiques, de gauche comme de droite, sombrent dans le populisme.

Cet après-midi, je regarde par la fenêtre; j’écoute Le p’tit jardin de Manu Chao, et je me redis: 

Un jour à la fois: il faut tenir bon, voilà peut-être enfin la lumière au bout du tunnel… là-bas, encore loin, mais quand même!

Un commentaire

  1. Je te trouve étonnement optimiste… Je suis d’un naturel optimiste, mais je suis pas mal inquiet. D’abord pour les américains car à moins d’une très large victoire de Biden, sans équivoque, ce qui n’arrivera sans doute pas, le pays restera clivé, et ingouvernable. Sans compter qu’ils sont tous armés. Je le dis, je suis inquiet. Mais chez nous ou dans toutes les grandes démocraties, il y a de plus en plus de réactionnaires, des anti quelque-chose et anti quoique ce soit en pagaille qui se retrouvent juste sur le sujet de critiquer ou déstabiliser les gouvernants. Le taux d’acceptation des décisions n’est pas encore trop pire chez nous, mais je pense que c’est un mouvement de défiance qui monte partout et qui emportera aussi le Canada s’il dure. Nos démocraties sont mises à rudes épreuves. Cette pandémie est un vrai test de Civilisation. Que sommes nous prêt à endurer et faire individuellement pour passer au travers collectivement. Car c’est bien de cela dont il s’agit et c’est pareil avec le réchauffement climatique, C’est à nous d’agir individuellement, de pousser dans le même sens, de construire plutôt que détruire, réunir plutôt que diviser … Je me suis créé un compte sur parler,com pour découvrir cet écosystème des « anti » bien qu’il suffise de lire les commentaires des lecteurs de tous les journaux, même les plus modérés, pour être affolé. Je tente de me rassurer que c’est une minorité qui crie plus fort qu’une sagesse plus silencieuse, mais les réseaux sociaux démultiplient cela de façon exponentielle et constitue un porte voix extrêmement dangereux. Je crains le raz de marée. Bref j’espère que le vaccin arrivera vite et pas seulement pour covid.
    Il me semble que tu es d’accord avec pas mal de mes arguments, mais je ne vois pas comment tu peux dire « On arrive peut-être enfin au bout de tout ça » ou « L’avenir est peut-être en train de s’éclaircir. Je veux le croire. » ou alors c’est de la méthode Coué.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s