Le blogue de Joseph Facal

C’est un départ pour Joseph Facal… qui hisse la voile pour explorer la blogosphère — et il n’arrive pas les mains vides, nous offrant d’un seul coup presque quatre ans d’archives!

Je suis évidemment ravi d’avoir modestement pu contribuer à rendre possible cette aventure (dont André Parent et Jean-Sébastien ont pris la relève)… mais plus encore, je suis rassuré de constater qu’un nombre croissant de personnalités politiques de premier plan font l’expérience directe de ce que représente l’univers des réseaux — un univers tellement étranger à une certaine vision de la politique, fondée sur le contrôle de l’information.

…une vision de la politique qui a d’ailleurs encore une fois triomphé dans les derniers jours avec l’élection de Nicolas Sarkozy qui est passé maître dans cette manière de faire la politique.

Je rêve du jour où une majorité d’élus auront leur blogue parce que je crois que cela permettra un arrimage plus dynamique entre « ceux et celles qui représentent » et « ceux et celles qui sont représentés » — une dynamique qui sera profitable à tout le monde et qui revalorisera le rôle de député, de conseiller et de maire.

Malgré son caractère utopique, je crois plus que jamais dans la pertinence du manifeste pour l’indépendance politique que j’avais esquissé il y a quelques mois.

…et j’aime croire que, comme d’autres avant lui, le blogue de Joseph Facal nous permet de faire encore un petit pas dans cette direction.

7 commentaires

  1. J’ajouterais que le fait que M. Facal blogue de manière indépendante rend l’exercice plus intéressant encore. Il a été courtisé par Canoë mais il a décidé d’y aller sans filet, conseillé par toi et ensuite moi plutôt que par des cabinets de relations publiques.
    Je pense qu’il commence à bien comprendre les enjeux de la société de l’information (il apprend vite!) et que son blogue sera un beau terrain d’expérimentation d’une façon plus ouverte et décentralisée de faire de la politique.
    Bref, ça promet!

  2. « Je rêve du jour où une majorité d’élus auront leur blogue parce que je crois que cela permettra un arrimage plus dynamique entre « ceux et celles qui représentent » et « ceux et celles qui sont représentés » — une dynamique qui sera profitable à tout le monde et qui revalorisera le rôle de député, de conseiller et de maire. »

    Joli rêve, Clément, que je partage. Mais je crois qu’il faut se rendre à l’évidence que la culture de réseau est une idiosyncrasie. Elle ne se trouve que chez une partie de la population. Ce qui ne veut pas dire qu’elle ne peut pas être acquise et intégrée à la culture, mais il y a des limites à la plasticité de la nature humaine. En politique comme ailleurs, on se retrouvera toujours avec un pourcentage X de gens pour qui l’ouverture communautaire est une valeur (appelons ça l’altruisme).

    Peut-être le blogue n’est-il pas l’outil idéal. J’ai bon espoir que l’évolution des technologies (et du blogue) facilitera encore davantage l’expression des idées. On n’a pas dit notre dernier mot.

  3. François: je pense que c’est une erreur d’établir un lien essentiel entre « la culture de réseau » et « l’altruisme » — j’oserais même un provoquant « au contraire! ».

    Je pense que la culture de réseau n’est jamais mieux servie que quand la technologie permet de trouver un équilibre où tout le monde trouve son compte dans la collaboration (à des fins d’abord égoïstes, et possiblement altruistes, dans un second temps).

    Dans le cas de la politique, je pense que l’évolution vers des structures plus dynamiques de fonctionnement en réseau ne sera pas guidées par l’affirmation de grandes valeurs humanistes (malheureusement, peut-être, me diras-tu) mais par le constat progressif, que cela fonctionnera mieux ainsi… chaque personne investie d’un rôle se trouvant « mieux informée » pour comprendre les enjeux et les défis qui se présentent à elle, ainsi que les ressources auxquelles elle pourra faire appel pour apporter des solutions, et formuler des propositions adéquates.

    Pragmatique jusqu’au cynisme? Peut-être…

  4. Monsieur Facal est intéressant à lire mais à écouter, on ne comprend rien. Sa pensée orale est déficiente mais l’écrit est mieux.

    Comme candidat au PQ, il peut passer son tour.

  5. Toutes mes félicitations pour vos commentai-
    res sur la gauche au québec. Voici enfin quelqu’un qui ose dire les vrais choses au québec, ce qui, est très rare. La gauche ne fonctionne que par pensée magique. En faisant tout reposé sur les épaules du gouver-
    nements, elle déresponsabilise les citoyens.
    Les citoyens du québec doivent se responsa-
    bilisé, cessé de toujours accusé les autres
    pour nos problêmes et se mettre à l’ouvrage.
    Je suis un travailleur autonome qui travaille parfois jusqu’à 60 heures par semaines et j’en
    suis fier.

    Encore une fois, FÉLICITATIONS.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s