La rencontre du rêve, de l’invention et de l’imagination

Ouf! Les semaines sont chargées par les temps qui courent! Heureusement, elles sont aussi diversifiées, ce qui aide à tenir le coup. Elles me réservent aussi plusieurs belles surprises.

Comme ce matin, où lisant le journal — le vrai, en papier (!) — je découvre que le maire de Québec est à la recherche de rêveurs de ville. Ça me parle: il faudra que je trouve le moyen de le lui dire — d’autant qu’il m’avait en quelque sorte lancé une invitation le printemps dernier. Mais je ne l’interpellerai vraisemblablement pas seul! Rêve.

Plus tard dans la journée, en lisant ce que les flux RSS auxquels je suis abonné m’ont rapporté comme matériaux de veille, je tombe sur ce texte de l’Agence Science Presse: Québec, ville d’inventeurs en 1900. C’est amusant: un texte écrit à Montréal qui me revient par l’hebdo des francophones de Toronto, relayé par Québec urbain. Invention.

Et voilà qu’en soirée, je tombe sur un texte de François Bon, dans lequel il imagine un nouveau musée mobile des coutumes urbaines à partir d’une photo aussi impressionnante qu’amusante. Imagination.

Le rêve, l’invention et l’imagination réunies au coeur de la ville, de ma ville, aujourd’hui: n’est-ce pas de bien belles co-incidences?

Elles le sont tellement que je me suis soudain surpris à rêver que celui qui, de là-bas, imagine aujourd’hui la ville, viendrait demain, ici, l’inventer avec nous. Qui sait?

* * *

Et c’est ainsi que pour terminer cette journée où le rêve, l’invention et l’imagination se sont amusées à me faire des clins d’oeil, j’ai envie de vous suggérer le visionnement de cette vidéo — dans laquelle l’urbaniste brésilien Jaime Lerner nous raconte, avec humour, en mots et en images, son inspirante vision de la ville (c’est en anglais).

Jaime Lerner reinvented urban space in his native Curitiba, Brazil. Along the way, he changed the way city planners worldwide see what’s possible in the metropolitan landscape.

À regarder avec en tête la tenue de Québec Horizon Culture, dans une dizaine de jours…