Le vitrail

C’était à la Place de la Madeleine, si je me souviens bien. Ou tout près.

Je revenais d’un souper. Avec qui? Je ne m’en souviens plus.

C’était un soir d’automne sombre et venteux, quelques semaines avant que Paris ne s’illumine pour les Fêtes.

Tout à coup, cette vitrine, au détour d’une rue.

Des tissus sobres, habilement modelés, suspendus — en vol — devant un carré de ciel bleu qui faisait face aux impressionnantes colonnades de l’église de la Madeleine.

J’y ai vu un vitrail, sous lequel j’ai eu envie d’écrire

l’habit ne fait pas le moine!

Fallait-il l’écrire en lettres d’or ou oser le faire avec une bonbonne aérosol? La question était intéressante.

Elle est toutefois restée bien théorique, puisque je n’avais pour seul outil qu’un vieux stylo, et mon appareil photo.

2 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s