Il y a dix ans…


Je m’étais pris une note il y a quelques semaines pour me rappeler que ce serait intéressant de prendre du temps cet été pour explorer les archives de mon blogue (plus de 2000 textes, sur une quinzaine d’années).

Alors voilà… 

1er juillet, fin d’après-midi: je décide de plonger pour aller voir ce que j’avais bien pu publier en juillet 2007. 

Et là, bam! Ça me frappe en plein visage! Les thèmes… si semblables!

Et pourtant, le contexte était terriblement différent: j’habitais en France, avec la famille. Facebook n’était ouvert à tous que depuis quelques mois. Le iPhone n’existait que depuis trois jours — on était encore très loin du iPad! 

J’ai publié quatre textes en juillet 2007:

Le premier pour évoquer les enjeux que les réseaux sociaux allaient représenter, en particulier dans un contexte éducatif.

Le deuxième pour présenter une courte vidéo destinée à projeter les éditeurs dans le futur et stimuler l’innovation. On y voit quelque chose comme un iPad.

Le troisième pour m’inquiéter de certains mécanismes à l’œuvre derrière Facebook (fascinant de relire avec le recul: je pense que c’était à la fois juste et candide). Et les commentaires qui suivent sont aussi intéressantes que le texte.

Le dernier texte pour me réjouir d’être bientôt en vacances et de pouvoir prendre un peu de temps pour lire et réfléchir sur l’éducation.

    Dix ans.

    C’était une autre époque.

    C’était il y a très longtemps. 

    Ou si peu. 

    Je ne le sais plus très bien…

    2 commentaires

    Laisser un commentaire

    Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

    Logo WordPress.com

    Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

    Image Twitter

    Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

    Photo Facebook

    Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

    Photo Google+

    Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

    Connexion à %s