Québec Paris Hanoï

Invraisemblable: c’est le mot qui me vient à l’esprit pour décrire la scène, plus tôt cet après-midi, sur une petite terrasse de la Cour Saint-Emilion, à Paris. Pourtant, c’était bien vrai…

Vendredi Mario publiait un texte par lequel j’apprenais que Seymour Papert avait été victime d’un accident à Hanoï.

Samedi un de ses lecteurs vivant à Hanoï (inconnu à ce jour) offrait de rendre service si cela était utile. Mario proposait aussitôt de livrer des fleurs à Seymour Papert au nom des amis des RIMA, à Québec — conférence pour laquelle nous l’avions invité il y a quelques années. Je signale aussitôt mon intérêt à participer à l’envoi. Mario prend l’avion pour Paris en soirée.

Dimanche matin, très tôt, j’écris un texte sur le fait qu’il faut faire confiance à l’oeuvre de gens comme Papert parce qu’ils ont si bien travaillé que le monde a véritablement changé grâce à eux et que leur influence sera durable si nous acceptons de prendre leur relais.

Quelques heures plus tard Mario arrive à Paris et nous allons prendre un verre près de chez moi. Après quelques minutes de discussion au cours desquelles nous nous émerveillons de toutes les aventures que le monde des blogues nous a permis de vivre, son téléphone lui signale l’arrivée d’un courriel… de Stéphane, de Hanoï! Incroyable… le bouquet de fleurs a été livré, remis à Nicolas Negroponte (rien de moins!), et nous avons quelques nouvelles fraîches de Seymour Papert (Mario en parle évidemment sur son blogue).

Bouches bées, émerveillés, nous éclatons de rire.

Eh oui… quand on existe dans les réseaux, il semble aujourd’hui possible de faire le souhait d’offrir des fleurs à un maître à penser victime d’un accident à l’autre bout du monde, qu’elles soient livrées par un inconnu 24 heures plus tard et remises à un autre maître à penser — tout ça pendant qu’on se déplace de Québec à Paris pour prononcer une conférence sur un sujet qu’on a approfondi depuis quatre ans avec un ami qui a depuis déménagé dans cette ville mais avec qui on garde un contact étroit grâce à ces mêmes réseaux.

Invraisemblable? Non. Vertigineux. Simplement.

Un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s