Drôle de fin de saison

IMG_3071.jpg

J’étais à Saint-Jean-Port-Joli en fin de semaine pour la finale régionale de hockey du fils. L’équipe s’était mérité une place pour ce tournoi grâce à une superbe fin de saison régulière. Deux équipes de Sainte-Foy avaient réussi à se frayer une place pour le tournoi.

Déjà éprouvés par une défaite particulièrement amère il y a deux semaines, résultat d’une décision très discutable d’un arbitre (en temps supplémentaire!), les coéquipiers du fils ont subi dimanche matin une autre défaite extrêmement difficile, en demi-finale — avec, une fois de plus, une décision pour le moins étonnante des arbitres. Un but accordé sur révision d’une décision… plus de deux minutes plus tard, en troisième période. Du jamais vu pour toutes les personnes présentes.

Pas besoin de dire que les gars sont sortis de la chambre des joueurs en furie. Perdre c’est une chose. Perdre avec un sentiment d’injustice. C’est bien pire.

On a évidemment discuté avec eux — les plus calmes comme les plus fort de tempérament. Il fallait reprendre le dessus sur les émotions… il restait la finale consolation à jouer contre l’autre équipe de Sainte-Foy: leurs amis.

Au dîner, la frustration ne passait pas facilement. Mais le vent a fini par tourner, sans trop qu’on sache pourquoi. De retour à l’aréna, on a recommencé à entendre des rires, la complicité est revenue. Les parents se sont réjouis… tout en restant un un peu méfiants, parce qu’une vingtaine de gars de 16 à 18 ans… ça peut réserver toutes sortes de surprises.

Lorsqu’ils se sont présentés sur la glace, on a tout de suite compris qu’on aurait droit à un match hors de l’ordinaire. Notre meilleur compteur avait revêtu l’habit du gardien de but, nos gars avaient enfilé des bas de couleurs variées, et tous les joueurs arboraient un visage taquin.

Dès la mise au jeu: le cirque!

Passes ratées, manoeuvres fantasques, erreurs grossières, prouesses truquées, jeux absurdes, pitreries de tous les genres. Un gardien de but a même eu droit à une échappée.

On a beaucoup ri. Les jeunes aussi. Les arbitres beaucoup moins. Je pense qu’ils ont très bien compris le message que les joueurs voulaient leur adresser. Un seul a choisi de faire contre mauvaise fortune bon coeur et de faire son travail avec le sourire. Bravo.

À la fin du match, les deux équipes ont évidemment fait l’empilade traditionnelle de la victoire, et pris tous ensemble la photo avec la bannière de la troisième place des régionaux 2016, que les joueurs des deux équipes ont tous signée.

Je dois lever mon chapeau à la responsable du tournoi qui était là hier après-midi, et qui plutôt que de se fâcher devant la situation, s’est prêté au jeu et accepté de remettre une médaille de bronze à tous les joueurs présents, des deux équipes. Bravo.

Plutôt que de finir une si belle saison dans la frustration et la colère, nos gars ont réussi à trouver une façon de finir ça dans une grande fête dont ils se souviendront pour toujours. Sans violence ni aucun geste déplacé: que de la franche-camaraderie — et avec la complicité des autres joueurs de Sainte-Foy.

On était très fier d’eux, pour la saison remarquable qui se terminait, surtout, mais aussi pour la très belle leçon de subversion intelligente qu’ils nous ont offerte.

Très grand bravo.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s