Message

C’était clair. Il le faudrait donc.

Il prit son courage à deux mains et le lui dit, sans détour.

Les mots se firent brumes, puis brouillard, jusqu’à l’envahir toute entière.

Ce n’était plus clair. Il le fallait, donc.

Elle prit en main son courage et lui dit: j’aurai besoin de toi.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s