Le courage du développement économique

entete_Soleil

Note: ce texte a initialement été publié dans Le Soleil du 2 décembre 2013. Je le reprends ici parce qu’il semble avoir passé son tour pour une publication dans la section Points de vue, sur le site du quotidien.

* * *

L’Institut de la statistique du Québec a publié il y a quelques jours la mise à jour de son étude sur le produit intérieur brut régional par industrie au Québec. Les résultats nous rappellent que malgré la fierté retrouvée, à laquelle on fait régulièrement référence depuis les Fêtes du 400e, la région de la Capitale nationale tire toujours de la patte en ce qui concerne la croissance du PIB.

L’analyse de l’Institut de la statistique nous apprend en effet que la croissance économique de la Capitale nationale se chiffrait à 3,2% en 2011 « ce qui constitue un taux nettement moins élevé que celui de l’ensemble du Québec (+ 4,4 %) ». On peut donc clairement faire mieux.

En regardant d’un peu plus près les données de l’Institut de la statistique, on constate que l’économie régionale est évidemment dominée par les services (82,4%), mais que seulement un cinquième de cela dépend des administrations publiques, soit à peine plus que le secteur des assurances et des services immobiliers. On ne le répétera donc jamais assez, il faut définitivement sortir du cliché Québec-ville-de-fonctionnaires. C’est une image de plus en plus trompeuse.

Le rapport de l’Institut de la statistique du Québec n’explique pas ce qui cause le retard économique de la Capitale, mais je me permets une hypothèse, avec un regard d’entrepreneur. Je pense que nous avons trop souvent l’impression, ici, que le développement économique ne dépend pas de nos propres actions, qu’il se fait malgré nous parce qu’il repose sur des décisions gouvernementales; voire, qu’il se fait carrément à notre insu. L’apparition du silo de l’Anse au Foulon en quelques heures, sans consultation, vient malheureusement renforcer cette perception — et c’est peut-être en cela qu’il est le plus dommageable, d’ailleurs, parce que le véritable développement économique ne peut pas se faire en catimini.

Le développement économique ça se fait avec courage, par des citoyens qui se retroussent les manches, une décision à la fois, un geste après l’autre, en cultivant tous les jours une attitude entrepreneuriale. Ça se fait par des gens qui croient qu’on peut avoir une influence sur notre environnement, qu’on peut changer les choses, inventer, innover. C’est une attitude qui caractérise fortement l’industrie de l’information et l’industrie culturelle depuis quelques années et ce n’est pas un hasard si c’est le regroupement sectoriel qui performe le mieux dans la région avec une croissance de 8,7%.

C’est cette confiance qu’il faut trouver moyen d’insuffler à d’autres secteurs économiques si nous voulons réussir encore mieux. Il faut donner à plus de monde le goût d’entreprendre. Et pour ça, il ne faut pas que de beaux discours et des claques dans le dos une fois de temps en temps. Le développement économique ne peut pas consister à dire aux entrepreneurs quoi faire, ou comment le faire. Pour les aider à réussir, il faut les appuyer lorsqu’ils prennent des initiatives — et de la façon la plus personnalisée possible. Il me semble qu’il faudrait pour cela que les organismes de développement économique aient eux-mêmes une attitude plus entrepreneuriale. On a vraiment beaucoup de chemin à faire dans cette direction là… la Fédération canadienne des entreprises indépendantes nous l’a d’ailleurs rappelé il y a quelques semaines en classant notre ville au 100e rang, sur 107, dans son classement des villes entrepreneuriales au Canada.

J’espère que les membres des trois comités de travail qu’a mis en place la ministre Agnès Maltais pour élaborer une vision du développement de la région pour les années à venir pourront se pencher attentivement sur cette question. Cela me semble indispensable si on souhaite que la richesse de la Capitale nationale croisse aussi rapidement que celle des villes les plus dynamiques en Amérique.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s