Écoeuré

IMG_3188.jpg

Bon, ok, là, ça va faire!

L’extrait de l’entrevue que Monique Jérôme-Forget a accordée à Marie-Maude Denis que je viens de voir est la goutte qui fait déborder le vase. Je suis dégoûté (et je pèse mes mots!)

Extraits d’entrevue de Monique Jérôme-Forget sur la SIQ

J’ai besoin de crier haut et fort qu’y’a toujours ben un boutte à toutte. Et que là, franchement, ça suffit! Oui, ce qui suit est un coup de gueule et je l’assume.

Je trouve qu’on a franchit avec cette vidéo un nouveau seuil dans le mépris. Le seuil de l’inacceptable. J’ai du mal à m’en remettre. C’est comme si ça faisait remonter à la surface trop de choses que j’ai acceptées, avec plus ou moins de résignation, au cours des dernières années — trop de choses autour des commissions Gomery, Bastarach, Charbonneau, entre autres: le spectacle du mépris et de l’impunité, un jour à la fois, jusqu’à l’insensibilité.

Là, ça va faire!

Il y a dans cette vidéo un sans gêne indécent: un aveu particulièrement candide de Mme Jérôme-Forget qui témoigne que tout est permis à cette élite politique autoproclamée. Ou qu’elle se croit tout permis, même de dire avec le sourire qu’elle ne s’est pas occupée d’une responsabilité qui lui était confiée… parce que ça ne ne l’intéressait pas! Des milliards de dollars de notre argent, mais ça ne l’intéressait pas, parce que ce n’était pas assez prestigieux!

Je n’en reviens tout simplement pas! Après tout ces scandales. Iriez-vous, vous, sur le conseil d’administration de la SIQ?

Et moi qui accorde une grande importance au service public? Moi qui suis membre, bénévolement, du conseil d’administration d’une société d’état dans le domaine de la culture? Moi qui vient de recevoir une lettre d’un ministre qui souhaite que je poursuivre mon engagement, toujours bénévole, dans un conseil consultatif dont il a la responsabilité? Est-ce qu’il faut que je comprenne que je suis devenu le dindon de la farce, Mme Jérôme-Forget?

Mais même devant l’indignation que ses propos soulèveront, l’ex-ministre se dira probablement que ce n’est pas si grave: il faudra affronter vagues, mais le bon peuple est tellement occupé à débattre du bon goût des vêtements que Safia Nolin portait au gala de l’ADISQ que ce sera bien vite oublié. Comment lui reprocher puisque c’est comme ça depuis des années?

Et comme si ce n’était pas déjà assez… on découvre depuis quelques jours que la police se sentaient de plus en plus à l’aise depuis quelques années pour espionner même les journalistes de manière à s’assurer de bien garder le couvercle sur la marmite de l’inacceptable. C’est scandaleux.

Je dis non! Stop! Il faut que ça s’arrête. Maintenant.

J’en ai assez des discours politiques polis, des stratégies échappatoires, des plaidoyers enflammés jamais suivis d’effets et de la gestion au cas par cas. Tout ça alimente inutilement le fatalisme. Il faut arrêter de nous prendre pour des abrutis.

C’est à une grande réforme de nos institutions politiques qu’il faut en venir. Tout de suite. Ça presse.

La restauration de la confiance doit être le chantier le plus prioritaire de ce gouvernement — et de tous les élus — pour les prochaines années. Tant que ce ne sera pas réglé. Parce que notre capacité à mener tout autre projet ou toute autre réforme s’en trouve conditionnée.

L’Assemblée nationale doit confier la responsabilité de ce chantier à une personne d’une probité sans faille, capable d’exercer un très fort leadership.

Il faut poser rapidement des gestes vigoureux, décisifs, exemplaires.

Et nous, citoyens, il faut qu’on exige que les élus se consacrent prioritairement à ce chantier. Il faut que les médias en fassent aussi une priorité. Ce doit être un sujet de tous les jours. Plus seulement quand un scandale éclate.

On doit rejeter le cynisme et refuser la complaisance. Il faut, à partir de maintenant, que ça devienne impossible pour un élu de se présenter quelque part sans témoigner de ce qu’il fait, personnellement, pour qu’on retrouve confiance dans nos institutions.

Autant se le rappeler, c’est notre docilité qui permet à ces quelques profiteurs d’abuser de nos ressources collectives. Ils misent sur notre peur des pit-bulls et sur les pleines pages que les médias y consacrent pour assurer leur impunité. Ils se disent que la population jappe quelquefois très fort, mais qu’elle ne mord jamais.

Je pense que le moment est venu de montrer les crocs. Parce que je ne sais pas vous, mais moi je suis tanné.

Ben tanné. Ben ben tanné.

Écoeuré même.

20 commentaires

  1. Heureux de te lire sur ce ton et de sentir que ta patience a atteint une limite.

    Il faut ce qu’il faut, alors affirmons-le sans gêne, sans peur d’être juger, avec fierté et détermination!

    Quand nous acceptons d’entendre notre premier ministre dire que la charte des valeurs fut la cause de la monté de la radicalisation au Québec., ÇÀ VA FAIRE.

    Nous en sommes à croire qu’il suffit de répéter une affirmation pour que les gens y croient!

    Levons-nous pour une société laïque, juste, transparente et consciente de l’importance de l’implication citoyenne.

  2. L’apathie du bon peuple devant l’inacceptable me rend terriblement triste. Je me demande bien qu’est-ce qui pourrait faire en sorte que le Québécois moyen s’indigne enfin ?

  3. Histoire de surenchérir sur le cynisme obscène de Jérôme Monique-Forget (et lycée de Versailles), je te ferais remarquer, impitoyable Clément (!!), qu’un siège sur un conseil d’administration du domaine de la culture, c’est prestigieux. Irais-tu, toi, sur celui de la SIQ? (sic)

    Ce que je veux dire, c’est que Mme Forget Jérôme-Monique (et retour d’ascenseur) à très clairement péché par indécence, mais qu’au moins, pour une fois, elle n’a pas menti. Elle ne nous a pas pris pour des valises, mais pour des porteurs. Ce n’est pas idéal mais déjà un peu mieux et c’est un indice que la révolution est en marche!!

    Car, au fond, après des siècles de relative monarchie, c’est peut-être ça qu’il faudrait pour restaurer l’essence même de la démocratie absolue qui s’est évaporée dans tant de pays. L’histoire a cependant maintes fois démontré qu’il y a un prix non négligeable à payer. Qu’en penses-tu?

    Richard

  4. « Je pense que le moment est venu de montrer les crocs. »

    Et si on mordait? Je pense qu’il est grand temps que ces gens sans scrupules paient la note. En 2018, il y aura des élections générales. Si au moins, on pouvait se débarrasser de ce gouvernement qui, c’est maintenant évident, est corrompu à l’os.

  5. Si on regarde du côté de nos voisins du sud, on peut voir jusqu’où l’écoeurement peut mener la population. Jusqu’à envisager même d’élire un fanatique, parce qu’il est le seul qu’on croit quand il dit qu’il va brasser solidement la cage. Alors oui, ici aussi il faut brasser la cage, mais assurons nous qu’on aura un leader responsable pour canaliser la colère populaire.

  6. « La restauration de la confiance doit être le chantier le plus prioritaire de ce gouvernement — et de tous les élus — pour les prochaines années. Tant que ce ne sera pas réglé. Parce que notre capacité à mener tout autre projet ou toute autre réforme s’en trouve conditionnée. »

    Tant que nous ne nous débarrasserons pas de ce gouvernement, nous continuerons de patauger dans la médiocrité et le cynisme demeurera roi et maître.

  7. Faut pas chercher un sauveur ou une faiseuse de miracles. Ça va prendre un plan d’action issu des éléments les plus dynamiques du Québec et à partir d’une tournée des régions .Une Commission populaire itinérante.

  8. On a malheureusement  »lobotomisé » les cerveaux depuis 40 ans. On a laissé des gens déconstruire l’enseignement en fabricant des usines à diplômes, on a laissé des (spécialistes) s’occuper de faire  »désapprendre » et déconstruire le jugement chez deux générations .
    On a démonisé ceux qui réfléchissent par eux même , on a accepté par rectitude politique de ne plus dire les choses vraies.
    Ceux qui réfléchissent encore sont marginalisés car ils refusent de suivre le courant de pensée et la mode du temps, on occupe les gens avec des peurs créées de toutes pièces.
    Autrement dit nous sommes passés d’une grande noirceur à une autre, de la peur de la mort à la peur de vivre. Entrer dans le moule est devenu la nouvelle Église.

  9. J’ai ressenti la même écoeurantite aux propos de Monique Forget, ( j’Ai même pas envie de l’appelé Mme ) Le problème est que malgré ce scandale , vous n’avez pas remarqué que TVA en n’a pas souflé mot !? Certain média les cautionne… Cà aussi cà m’écoeure !!

  10. J’aborde dans le même sens que le commentaire de Mme Lucie Harvey du 4 novembre, qui nous invite à lire une solution proposée par M. Éric Lauzon :; »l’impeachment ». Je pense sérieusement qu’on est rendu là! Ça prend de l’action pour brasser la cage de nos « propres » « frères et soeurs »(Pierre Falardeau) politiciens corrompus qui pigent sans scrupule dans notre assiette à tous qu’est l’État. Un coup de barre doit être donné immédiatement sans attendre les élections 2018 et sans attendre des commissions d’enquêtes publiques bidons à grands frais supplémentaires! Il me semble que nous avons en masse de constitutionnaliste dans les rangs de nos députés de l’opposition avec qui ce projet pourrait être élaboré! Pourquoi ne pas utiliser ce droit constitutionnel « Canadien » auquel nous avons droit présentement et servir cette soupe à nos défenseurs canadiens??? Je souhaite qu’une solution soit proposée dans les meilleurs délais à l’Assemblée nationale pour déployer des actions pour agir maintenant contre ces crimes économiques…. »action, réaction » (Les choristes). Comme plusieurs, sans doute, je n’accorde aucune crédibilité, confiance et légitimité à ce gouvernement actuel. Tous ses membres baignent dans la complicité criminelle, l’indifférence et la complaisance de ce qui s’est passé depuis les 10 dernières années des libéraux au pouvoir! Que faites vous quand un cambrioleur visite et pille votre demeure?…c’est évidemment ce qui s’est produit depuis 10 ans et qui se produit encore dans notre demeure publique!….dehors les voleurs!

  11. Pourtant même à la lumière d’allégations du moins partisane avec M. Potter à l’époque , on a donné le pouvoir à M. Couillard … Cà aussi cà m’écoeure !!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s